Quels sont les meilleurs placements et investissements pour préparer sa retraite ? Cette question est d’autant plus importante que le système français de retraite par distribution s’essouffle. Aujourd’hui il est devenu primordial aux actifs de se constituer de préparer sérieusement leurs retraites afin de maintenir leur niveau de vie lorsqu’ils cesseront de travailler. On vous explique comment faire dans cet article.

Quels sont les meilleurs investissements pour la retraite ?

Investir pour sa retraite ne s’improvise pas : il existe de nombreux placements pour optimiser son épargne et se créer un beau capital une fois la fin de sa vie active arrivée. Mais beaucoup d’épargnants se sentent perdu face à tant de possibilité d’investissement. Avant d’entrer dans les détails, il nous semble intéressant de résumer les informations et de vous donner un aperçu des meilleurs placements pour la retraite. Vous trouverez dans ce tableau une synthèse des produits d’épargne les mieux adaptés. Dans la suite de l’article, nous développons en détail chaque placement.

 Assurance-viePERPEASCPI
Sur quel supportDes fonds euros
Des unités de compte (UC)
Des fonds euros
Des unités de compte (UC)
Des actionsDe l'immobilier
RendementFonds euros : 2%/an
UC : aléatoire selon marché (de 1% à 10%/an)
Fonds euros : 2%/an
UC : aléatoire selon marché (de 1% à 10%/an)
Aléatoire selon marché (de 1% à 10%/an)De 4% à 6%/an sous forme de loyers
Frais d'entrée

Aucun

Aucun

Aucun

Frais d'acquisition env. 8%
Avantage fiscalPas d'impôt sur les plus-values après 8 ansVersements défiscalisés à l'entrée (mais impôt à la sortie)Pas d'impôt sur les plus-values après 5 ans

Aucun

Intérêt pour la retraiteConstituer un capital retraiteConstituer un capital retraite et défiscaliserConstituer un patrimoine performant (actions)Constituer un complément de revenu régulier
InformationEn savoir plus sur l'assurance-vieEn savoir plus sur les PEREn savoir plus sur les PEA>En savoir plus sur les SCPI

Plus concrètement, voici les meilleurs contrats proposés sur le marché, par catégorie de placement :

logo-evolution-vie

logo-yomoni

perlib-logo

Catégorie : Assurance-vie


Un excellent contrat d’assurance-vie sans frais. Donne accès à un fonds euros performant et à de nombreuses unités de compte. L’assureur est Aviva, l’une des plus grandes compagnies d’assurance britannique. Avis et test Evolution Vie

Catégorie : Assurance-vie gestion pilotée


Une assurance-vie à frais réduit gérée par un professionnel en fonction de votre profil de risque. Jusqu’à +16% de rendement en 2021. Avis et test Yomoni

Catégorie : PER


Un courtier en ligne qui propose un accompagnement personnalisé pour vous aider à préparer votre retraite. Il dispose d’excellents PER des compagnies SwissLife et Aviva et vous proposera le contrat le mieux adapté à votre situation. Avis complet Perlib

bourse-direct-logo-petit

Catégorie : PEA


Bourse Direct est un courtier en bourse qui propose les offres de courtage parmi les moins chers du marché. Il propose l’ouverture d’un PEA et donne accès à de nombreuses actions, obligations et fonds d’investissements. Avis et test Bourse Direct

Catégorie : Investissement immobilier


Anaxago est une plateforme qui permet d’investir dans de nombreuses opportunités immobilières, en particulier des SCPI et des projets de crowdfunding immobilier. Découvrir notre avis complet sur Anaxago

Optimiser son épargne retraite le plus tôt possible

L’incertitude du système de retraite par répartition

En France, le système de retraite est dit « par répartition », c’est-à-dire qu’il repose sur la solidarité entre les générations. Les pensions perçues par les retraités sont financées par les cotisations des actifs ; ces derniers verront leurs retraites financées par la génération d’actifs suivante.

Il s’oppose au système de retraite par capitalisation (que l’on retrouve dans les pays anglo-saxons) où ce sont les actifs qui financent leurs propres retraites. L’employeur doit obligatoirement verser une partie du salaire dans un fonds de pension, qui doit faire fructifier le capital en l’investissant dans des supports générateurs de rendements.

Le système français de retraite par répartition a été pensé et mis en place par la génération d’après-guerre, à une époque où l’on comptait 4 travailleurs pour 1 retraité. Aujourd’hui il ne fonctionne plus aussi bien à cause du déséquilibre de la pyramide des âges : en 2020 il n’y avait plus que 1,7 travailleur pour 1 retraité. Depuis les années 90, les gouvernements successifs ont taillé dans le régime des retraites : augmentation des cotisations, réduction des pensions, élévation de l’âge légal de départ à la retraite… Le système par répartition devient de moins en moins généreux, et cela ne risque pas de s’améliorer avec le temps.

Selon votre situation, un départ à la retraite impliquera une perte allant de 50% à 70% de vos revenus professionnels. Et au vu du déséquilibre prégnant du modèle français, tout porte à croire que les futures réformes n’iront pas dans le sens d’une amélioration.

Investir dans son patrimoine financier pour préparer sa retraite

Afin de maintenir son niveau de vie en fin de carrière, il convient préparer sa retraite en développant un capital financier susceptible de générer des revenus complémentaires. Pour cela l’épargne seule ne suffit généralement pas, surtout si elle est placée sur des livrets bancaires dont les taux d’intérêts sont inférieurs à l’inflation (l’augmentation du niveau général des prix, en moyenne de 1% par an).

Historiquement, les placements qui génèrent les meilleurs rendements sont les actions. Contrairement aux idées reçues, investir en action est bien moins risqué si l’on se place sur un horizon de très long terme. Et en appliquant les bonnes méthodes, il est possible de générer plus de 9% de rendement annuel moyen à un risque maitrisé. On explique tout cela dans notre guide : comment investir en Bourse.

L’immobilier est un placement moins liquide et moins rentable que les actions (en moyenne 4%) mais moins risqué. Il permet d’obtenir de générer des revenus réguliers ou de réaliser des économies de loyer.

Enfin les placements obligataires comme les fonds euros sont sans risque, en contrepartie d’une rentabilité plus réduite (environ 2%).

Une bonne stratégie est d’investir au maximum dans des actions au début de la vie active. En effet il est optimal de prendre du risque (et par conséquent augmenter l’espérance de rendement sur le long terme) lorsqu’on a du temps devant soi. Puis de progressivement sécuriser son capital (immobilier, fonds euros) à mesure que l’on se rapproche de la retraite.

Cela suppose de choisir les meilleurs placements de retraite. Voyons cela dans le détail :

L’assurance-vie : l’un des meilleurs placements pour préparer sa retraite

L’assurance-vie est un véritable couteaux-suisse de l’épargne : sa flexibilité et ses avantages fiscaux en font un des meilleurs outils pour constituer une épargne en vue de la retraite. Très simple à gérer, elle vous permet de faire fructifier votre argent en le plaçant sur des supports plus ou moins dynamiques, à savoir des fonds euros (composés à majorité d’obligations) et des unités de comptes (composés à majorité d’actions). Si vous découvrez cette enveloppe fiscale, consultez notre guide : l’assurance-vie.

L’assurance-vie durant la période d’épargne

Lorsque vous êtes en activité, l’argent placé sur l’assurance-vie peut être investie dans des supports dynamiques (les unités de comptes) qui peuvent générer jusqu’à 10% de rendement par an en moyenne. Ces supports ont un risque de perte en capital, mais statistiquement ce risque devient faible si vous investissez sur le long terme.

A mesure que vous approchez l’âge de la retraite, vous pouvez sécuriser votre épargne en cédant des unités de compte au profit d’un fonds euros sans risque. Il est donc important de choisir dès le début une assurance-vie qui propose les meilleurs fonds euros.

Sachez qu’il est possible de déléguer la gestion de votre assurance-vie à un professionnel. Ce dernier se chargera d’investir à votre place sur des unités de compte et des fonds euros en fonction de votre profil de risque. C’est ce qu’on appelle la gestion pilotée, ou la gestion sous mandat.

L’assurance-vie au moment de la retraite

L’épargne retraite accumulé avec l’assurance-vie peut être récupéré de deux manières :

  • Par des rachats partiels, que vous pouvez automatiser
  • En transformant votre capital en rente viagère, la compagnie d’assurance vous versera une rente régulièrement jusqu’à la fin de votre vie

Choisir les meilleures assurances-vie

Il est important de choisir dès le début la bonne enveloppe… D’autant plus que l’assurance-vie n’est pas transférable ! Si vous souhaitez changer de contrat, vous n’aurez pas d’autre choix que de clôturer le premier et perdre son ancienneté (pour rappel vous bénéficiez d’un avantage fiscal après 8 années de détention).

Alors, quelle assurance-vie choisir ? Plusieurs critères sont à prendre en considération : les frais de gestions les plus bas possibles, un large choix de supports, un assureur de qualité…

Nous avons réalisé des études comparatives pour trouver les contrats les plus intéressants du marché. Vous pouvez les consulter :

Placement
Rendement 2020
Information
1
Fonds euros - Aviva actif garanti
jusqu'à +2,8%
2
Assurance-vie Gestion Pilotée (P6)
+6,4%
3
Assurance-vie Gestion Pilotée éco-responsable (P10)
+21%

Le PER, capitaliser tout en bénéficiant d’un avantage fiscal

Le Plan Epargne Retraite (PER) est un produit d’épargne spécifique à la retraite. Il fonctionne de la même manière que l’assurance-vie, mais se distingue sur deux points :

  • L’argent versé sur le PER est bloqué jusqu’à l’âge de la retraite
  • Les versements peuvent être défiscalisées de l’impôt sur le revenu (mais seront fiscalisés à la sortie, c’est-à-dire quand vous récupérerez le capital à la retraite)

Le Plan Epargne Retraite peut être proposé par un courtier comme Perlib, un spécialiste en placement comme Yomoni ou encore une banque comme Boursorama Banque. Ce produit est intéressant pour les actifs qui ont un TMI (taux marginal d’imposition) élevé, et qui s’attendent à une baisse de leur TMI à la retraite (ce qui est généralement le cas avec la chute des revenus).

Le PER durant la période d’épargne

De la même manière que pour l’assurance-vie, le PER peut être investi dans des supports à fort rendements et/ou des fonds euros. Par défaut la gestion proposée est une gestion pilotée, mais certains plans permettent une gestion libre. Dans le premier cas le gérant aura pour objectif de maximiser le rendement de votre capital, et de le sécuriser à mesure que l’échéance de la retraite approche.

Chaque versement être défiscalisé, jusqu’à un certain plafond. On explique tout cela dans notre étude sur la fiscalité du PER.

Le PER au moment de la retraite

Vous pouvez récupérer votre épargne retraite par rachat (sortie en capital) ou en optant pour une rente viagère valable à vie. De ce point de vue, il fonctionne de la même manière que l’assurance-vie.

Les meilleurs PER

Là encore, il est important de bien choisir son contrat. Il en va de la performance de votre capital ! Eviter les PER fortement chargés en frais qui plomberont votre rendement, ceux qui proposent un faible choix d’unités de compte, les PER pilotée par un gérant peu performant…

Consultez notre comparatif : les meilleurs PER

Assureur
Unités de compte
Information
1
Swiss Life
550
2
Aviva
110

Le PEA, un placement retraite pour doper son patrimoine

Le plan d’épargne en actions (PEA) est une enveloppe qui permet d’investir en Bourse uniquement. Il permet de bénéficier d’un avantage fiscal : après 5 années de détention, l’impôt sur la plus-value est de 17,2% (contre 30% en temps normal).

Le PEA est mieux adapté pour investir en Bourse que l’assurance-vie ou le PER. En effet, il permet d’accéder à la majorité des actions d’entreprises européennes, des ETF (trackers) qui répliquent des indices (voir ceux qui sont éligibles : ETF PEA), des obligations et des fonds d’investissements. En revanche il ne donne pas accès au fonds euros.

Découvrez notre comparatif des meilleurs PEA.

Placement
Rendement 2020
Information
4
SCPI
+5%
5
Crowdfunding immobilier
+10%

L’immobilier, pour percevoir des loyers régulièrement

L’immobilier est l’un des rares actifs à pouvoir être acheté à crédit. Ainsi, une stratégie gagnante peut être de faire fructifier son épargne retraite dans des actifs financiers d’une part, et d’utiliser sa capacité d’emprunt pour développer son capital immobilier d’autre part.

Acquérir sa résidence principale

Il est fortement recommandé d’être propriétaire de sa résidence principale à l’âge de la retraite. A l’heure où vos revenus auront certainement diminué de moitié, vous aurez un important poste de dépense en moins.

Certes vous aurez toujours des charges en tant que propriétaires (taxe foncière, travaux…) mais cela sera sans commune mesure au fait de payer jusqu’à un tier de ses revenus pour se loger. Sans compter les nombreux avantages non monétaires que cela procure : se sentir chez soi, ne pas risquer de se faire remercier…

L’investissement locatif en direct

Vous êtes propriétaire de votre résidence principale, vous souhaitez utiliser votre capacité d’emprunt pour faire de l’investissement immobilier locatif ? Cela peut être une bonne solution pour développer un patrimoine qui générera des loyers régulièrement.

Mais attention à un point important : pour être rentable, ce type d’investissement demande beaucoup de gestion personnelle. Recherche du bien à acquérir, travaux, trouver un locataire, gérer les problèmes et les risques d’impayés… A partir d’un certain âge, l’envie de s’occuper de ce type de placement s’amenuise. En général il est plus intéressant d’opter pour des SCPI.

Les SCPI : l’immobilier locatif sans contrainte

Une SCPI est un fonds investi dans des dizaines, voire des centaines de biens immobiliers (bureaux, commerces, résidences…). Elle est gérée par une société spécialisée qui s’occupe d’acheter les biens, de gérer les locations et de tirer les loyers. Les revenus obtenus sont redistribués aux investisseurs tous les mois ou les trimestres.

La SCPI donne beaucoup de confort aux investisseurs : aucun effort de gestion à fournir, un risque limité grâce à la diversification du fonds (à l’inverse d’un investissement locatif en direct, où les locataires font la pluie et le beau temps…), des revenus stables et réguliers… Ce qui en fait un placement idéal pour une retraite complémentaire.

En termes de rendement, une bonne SCPI génère aux alentours de 4% à 6% par an, net de frais de gestion (mais avant impôt sur le revenu). Vous pouvez investir dans une SCPI en direct, ou à travers une assurance-vie.

En résumé, quels placements choisir pour la retraite ?

En matière de placement, il faut bien faire la distinction entre le contenant (l’enveloppe qui accueille le capital) et le contenu (les supports sur lesquels votre capital sera placé : actions, fonds euros, fonds immobiliers, etc.). Pour bien préparer sa retraite il faut d’une part choisir un bon contenant à faible frais et qui bénéficie d’une faible fiscalité, et d’autre part investir dans les meilleurs supports.

Choisir les bons contenants

Quel que soit votre âge, il est important d’opter pour les meilleures enveloppes fiscales :

  • Une bonne assurance-vie peu chargée en frais, qui permet de bénéficier d’un avantage fiscal après 8 années de détention
  • Un bon PER pour défiscaliser les versements
  • Un bon PEA pour investir en Bourse en bénéficiant d’un avantage fiscal après 5 années de détention

Choisir les bons supports

Les vingt premières années de votre vie professionnelle sont celles où vous pouvez (en théorie) vous permettre de prendre le plus de risque en investissant dans les actions. En effet, ces actifs procurent en moyenne la meilleure espérance de rendement, environ +8%/an. Inutile d’être un professionnel : investir tous les mois dans des fonds actions tels que l’ETF Monde MSCI World (1 600 actions mondiales) ou l’ETF CAC 40 (les quarante actions françaises) et conserver ses positions pendant plusieurs années suffisent pour générer du rendement !

A mesure que vous approchez de l’âge de la retraite, sécurisez progressivement votre patrimoine. Cédez vos actions et achetez des parts de fonds euros (des obligations garantis en capital) et des parts de SCPI pour générer un complément de revenu.