L’épargne est le moyen privilégié des Français pour préparer leurs projets futurs. Ainsi, il existe plusieurs types d’épargne en fonction de l’horizon de placement et des objectifs : l’épargne liquide, l’épargne de projet et l’épargne de retraite. À chaque type d’épargne correspondent des placements différents. Explications.

Les meilleurs placements pour son épargne financière

Placement
Rendement 2019
Information
1
Epargne liquide
Livret d'épargne
+0,5%
2
Epargne de projet
Assurance-vie Gestion Pilotée
Jusqu'à +22%
3
Epargne de projet ou de retraite
Assurance-vie Gestion Pilotée
jusqu'à +24%
4
Epargne retraite
PEA et compte-titre
Variable

Qu’est-ce que l’épargne financière ?

Les Français font partie des Européens épargnant le plus chaque mois : environ 15% de leur revenu est mis de côté. Mais concrètement, comment définir l’épargne ?

L’épargne est la partie du revenu qui n’est pas dépensée. Ainsi, après s’être acquitté des dépenses courantes comme l’alimentation, les loyers ou crédits, les charges ou encore les loisirs, l’épargne financière constitue le reste du capital qui n’a pas été utilisé. Cet excédent de revenus est stocké, généralement sur un compte épargne de type livret réglementé (Livret A, LEP, LDD, etc.) dans une banque (c’est ce qu’on appelle l’épargne bancaire)

Mais il existe de nombreux moyens de placer cette épargne hors des livrets, avec comme projet de le faire fructifier.

Pourquoi se constituer une épargne financière ?

Épargner a de nombreux mérites, surtout en période difficile comme la crise sanitaire actuelle. Il existe de nombreuses raisons pour épargner :

  • Se constituer un matelas de précaution en cas de coup dur (sinistre, perte d’emploi, maladie…)
  • Financer des achats nécessaires (nouveau véhicule, rénovations pour son domicile…)
  • Payer les études de son ou ses enfants (qui peuvent être coûteuses et durer plusieurs années)
  • S’offrir des vacances hors de sa région ou de son pays
  • Acquérir sa résidence principale
  • Compléter sa retraite
  • Investir pour faire fructifier son argent (immobilier, bourse…)

Ainsi, selon vos objectifs, mais aussi votre horizon de placement, plusieurs types d’épargne s’offrent à vous. Nous vous présentons ainsi les différentes façons d’investir, ainsi que les formes de l’épargne existantes.

Les différents types d’épargne

Pour bien placer ce capital, il faut auparavant identifier quel(s) type(s) d’épargne financière vous pouvez détenir. Il existe en effet plusieurs formes d’épargne :

  • L’épargne liquide
  • L’épargne de projet
  • L’épargne de retraite

Ces trois types d’épargne ont des buts différents et doivent donc être placés sur différents livrets ou enveloppes fiscales. Nous allons détailler dans cet article les solutions d’épargne financière qui s’offrent à vous en fonction de vos projets et du type d’épargne que vous détenez.

Epargne liquide

L’épargne liquide, ou épargne de précaution

L’épargne de précaution est un matelas de sécurité indispensable en cas d’imprévus. Ainsi, en pratique, il s’agit de se constituer une petite réserve qui servira en cas de dépenses exceptionnelles (panne de voiture ou d’électroménager, etc.) ou de moments difficiles (perte d’emploi, maladie, etc.). Ainsi, ce type d’épargne doit être disponible à tout moment, et sera donc placé sur des supports sûrs avec une liquidité immédiate.

Où placer son épargne liquide ?

Des placements du type Livrets d’épargne bancaires (livret A, compte sur livret…) sont tout indiqués pour placer votre épargne de précaution. Toutefois, si les livrets sont des placements sécurisés et liquides adaptés, ils offrent en contrepartie des rendements très maigres. C’est pourquoi il est conseillé de placer sur ces livrets entre trois et six mois de salaire, pas plus.

Les meilleurs livrets d’épargne bancaires

De nombreux livrets bancaires existent en France, avec chacun des avantages différents :

  • Le livret A, avec un taux d’intérêt fixé par l’État de 0,5% net, un plafond de 22 950€ et des retraits possibles à tout moment.
  • Le LDD , avec un taux d’intérêt fixé par l’État de 0,5% net, un plafond de 12 000€ et des retraits possibles à tout moment.
  • Le PEL, avec un taux d’intérêt fixé par l’État de 1% net, un plafond de 61 200€ et une épargne disponible à tout moment (mais une durée minimale de quatre ans sans retrait est nécessaire pour bénéficier des avantages fiscaux).
  • Le CEL, avec un taux d’intérêt fixé par l’État de 0,5% net, un plafond de 15 300€ et des retraits possibles à tout moment.
  • Le Livret Jeune, limité aux moins de 26 ans, avec un taux net d’impôt oscillant entre 1 et 2% nets selon les banques, limité à 1 600€ et des retraits possibles à tout moment.
  • Les comptes sur livrets, appelés aussi super livrets, n’ont pas de taux ni de plafonds imposés par l’état. Chaque banque propose donc son propre super livret, dont les intérêts sont soumis à la flat tax de 30%.

Nous vous présentons maintenant notre sélection des meilleurs livrets d’épargne chez les banques en ligne :

 boursorama-logo

Boursorama Banque

Fortuneo logo

Fortuneo

mini-logo-ingdirect

Banque ING

monabanq-logo

Monabanq

hello-bank-logo

Hello Bank


BforBank

Livrets d'épargne
Taux promotionnelcross-check

1,5%

bruts pendant 4 mois

1%

bruts pendant 2 mois

cross-checkcross-checkcross-check
Taux du compte sur livret

0,05%

0,1%

0,03%

0,05%

De 0,1 à 0,2%

0,1%

Livret Ashutterstock_93164254-convertishutterstock_93164254-convertishutterstock_93164254-convertishutterstock_93164254-convertishutterstock_93164254-convertishutterstock_93164254-converti
LDDshutterstock_93164254-convertishutterstock_93164254-convertishutterstock_93164254-convertishutterstock_93164254-convertishutterstock_93164254-convertishutterstock_93164254-converti
PEL - CELshutterstock_93164254-converticross-checkcross-checkcross-checkshutterstock_93164254-converticross-check
Livret Jeunecross-checkcross-checkcross-checkshutterstock_93164254-convertishutterstock_93164254-converticross-check
Livret + Enfantshutterstock_93164254-convertishutterstock_93164254-convertishutterstock_93164254-converticross-checkshutterstock_93164254-converticross-check
Note

8/10

7,5/10

7/10

7,5/10

9/10

7/10

Ouvrir un compte

Ouvrir un compte

Ouvrir un compte

Ouvrir un compte

Ouvrir un compte

Ouvrir un compte

Qu’est-ce l’épargne de projet ?

Comme son nom l’indique, l’épargne de projet vous permet de constituer un capital en vue de la réalisation d’un projet. Pour les Français, il s’agit fréquemment de la constitution d’un apport pour acquérir dans quelques années un bien immobilier. Mais vous pouvez aussi économiser afin d’organiser un voyage, d’acheter un véhicule neuf, ou encore en vue des futures études de vos enfants.

Où placer son épargne de projet ?

Ce type d’épargne bancaire n’est pas exigible à court terme et permettra donc de placer l’argent sur des supports d’investissement moins liquides avec un horizon d’investissement plus lointain (4 à 10 ans). Pour ceux souhaitant privilégier la sécurité, nous recommandons dans ce cadre d’opter pour un compte à terme sur plusieurs années, ou sur une assurance-vie avec un profil défensif voir modéré, qui permettra de faire un rendement de 2% environ sans prendre de risque important. Pour ceux qui supportent mieux le risque, ils pourront opter pour un profil dynamique, mais nous ne conseillons pas de profil offensif à moyen terme.

Enfin, pour ceux souhaitant investir dans la pierre, les SCPI (rendement moyen de 4,5%) ou le crowdfunding immobilier (rendement de 7 à 10%) peuvent être une solution, mais il faut savoir que les liquidités mettront plus de temps à être retirées. Nous allons développer ce point plus bas.

Les meilleurs placements moyen terme

Pour une épargne de projet, voici les placements que nous recommandons :

  • L’assurance-vie est le support le plus utilisé pour ce type d’épargne, notamment grâce à sa fiscalité attractive. En effet, lorsque vous effectuez des retraits ou une clôture de votre assurance-vie, les bénéfices deviennent imposables, mais ce taux diminue fortement si ces retraits sont faits après huit ans (il est ainsi conseillé d’ouvrir votre assurance-vie le plus tôt possible, même sans investir beaucoup). Une assurance-vie en gestion libre vous permettra de placer la majorité de votre argent en Fonds euros, qui garantissent votre capital, même s’ils n’offrent pas de rendement important. À savoir que les assurances-vie Generali (qui assurent Linxea Vie et Boursorama Vie) permettent de retirer théoriquement ses fonds en 72 heures seulement.

Découvrez notre sélection des meilleurs contrats d’assurance vie en gestion libre :

Point Forts
Offre
En savoir plus
Avis détaillé
1
- Fonds euro - Diversité des UC
- offerts jusqu’au
2
- Frais de gestion - Nombre d'UC - Fonds euro
400€ offerts jusqu'au 31 octobre 2020

Nous avons sélectionné ces deux assurances-vie car, en plus de donner accès à de nombreux supports de qualité (dont 2 excellents fonds euros), leurs tarifs sont très attractifs. Les offres de bienvenues rendent ces contrats encore plus attractifs, mais vérifiez bien les conditions sur leurs sites, car l’assureur demande généralement un versement minimum.

 

  • L’immobilier pierre papier, via les SCPI ou le Crowdfunding Immobilier, peut être une solution pour les personnes souhaitant placer leur argent dans la pierre plutôt que dans les fonds en euros dans le cadre de l’épargne de projet. Les gains peuvent être beaucoup plus importants que pour l’assurance-vie, mais il y a trois bémols : le risque est légèrement plus élevé, le flat tax de 30% s’applique et il peut être plus long de récupérer ses liquidités, surtout en ce qui concerne le crowdfunding. En effet, votre argent sera bloqué pendant un à deux ans. Néanmoins, ce placement beaucoup plus rémunérateur peut être adapté si votre horizon d’investissement est de plusieurs années, mais sera à éviter à mesure que vous vous rapprochez de la date de votre projet.

Découvrez notre sélection des meilleurs investissements pierre papier :

Catégorie
Rendement
Frais de souscription
Information
Crowdfunding Immobilier
De 8 à 10%
Aucun
SCPI
5,85% en 2019
12%

L’épargne de retraite

De nombreux épargnants ont pour principal objectif d’améliorer les revenus qu’ils percevront lorsqu’ils partiront à la retraite. Les difficultés du financement des retraites par l’État étant une problématique croissante, nous ne pouvons donc que vous encourager à débuter ce type d’épargne le plus tôt possible. En effet, plus vous commencez tôt, moins l’effort devra être important.

Pour illustrer cela, prenons l’exemple d’un épargnant souhaitant partir à la retraite avec un capital de 300 000€. Si l’on considère des intérêts de 6% annuels en moyenne (ce qui est rendement moyen accessible sur des placements diversifiés long terme), il lui faudra épargner chaque mois :

  • 1831€ sur 10 ans
  • 649€ sur 20 ans
  • Et seulement 299€ sur 30 ans

Voilà pourquoi, même si la retraite peut sembler loin lorsqu’on est jeune actif, il est nécessaire de commencer à économiser et placer le plus tôt possible, même des petits montants.

Où placer son épargne pour sa retraite ?

L’épargne bancaire en vue de la retraite à de nombreux avantages, puisqu’il s’agit d’une forme d’épargne avec un horizon de long terme. Ainsi, vous pouvez vous permettre de diversifier les placements en incluant des supports plus risqués (comme les actions d’entreprises). En effet, lorsque l’horizon de placement est long, le risque en investissant en bourse diminue alors que la rentabilité augmente, comme nous l’expliquons dans cet article.

Le PEA ou l’assurance-vie pour dynamiser ses placements

Ainsi, les supports d’investissement seront soit l’assurance-vie en optant pour des unités de comptes ou le Plan d’Epargne en Actions, dynamique, mais permettant de jouer la hausse de la bourse sur le moyen – long terme. Ces deux enveloppes fiscales permettent de défiscaliser les gains générés :

  • Au bout de cinq ans, les plus-values du PEA ne sont soumises qu’aux prélèvements sociaux de 17,2% et non à l’impôt sur le revenu. Avant ces cinq ans, il faut ajouter l’impôt sur le revenu de 12,8% (ce qui fait un total de 30% de taxes).
  • Pour l’assurance-vie, l’imposition dépend de l’année où vous avez ouvert le contrat. Mais dans tous les cas, au bout de huit ans, vous bénéficierez d’un abattement annuel de 4 600 € pour les célibataires, veufs ou divorcés, ou de 9 200 € pour les couples mariés ou pacsés soumis à imposition commune.

Notre choix : un contrat d’assurance-vie en gestion sous mandat (ou pilotée)

L’assurance-vie en gestion sous mandat avec un profil modéré, voire agressif, correspond aux besoins de l’épargne retraite. En effet, avec du temps devant vous, vous ne devez pas hésiter à prendre quelques risques, qui paieront sur le moyen-long terme ! Cette enveloppe vous permet d’investir dans des supports très dynamiques et/ou peu liquides, à forte espérance de rendement. Rappelons en effet qu’un horizon de placement lointain améliore le rapport rendement/risque.

 Découvrez notre sélection de contrats d’assurance-vie en gestion sous mandat parmi les Robo-Advisors les plus performants :

Assureur
Perf. dynamique 2019
Points forts
Information
1
Suravenir
+15,7%
ETF - 0 frais - Performances
2
Generali
+19,1%
Gestion multi-projets - ETF - 0 frais - sécurisation progressive

Nous avons sélectionné Yomoni et Nalo car :

  • Ils réalisent tous deux d’excellents rendements (jusqu’à +23% et +24% en 2019 !)
  • Ils appliquent des tarifs parmi les plus bas du marché : 1,6% et 1,65% /an tout compris
  • Vous pouvez faire gérer votre assurance-vie à partir de 1 000€ (la plupart des gérants sont accessibles à partir de plusieurs dizaines de milliers d’euros)

Le nouveau PER pour défiscaliser

Le nouveau PER, introduit par la loi PACTE, est un placement très intéressant sur de nombreux points. Premièrement, il s’apparente à l’assurance-vie gestion pilotée, car c’est un contrat d’assurance (vous devrez désigner un bénéficiaire) aux modalités de souscription assez souples (toute personne majeure peut en ouvrir un) et aux versements libres sans restriction de montant.

Deuxièmement, et là est la différence majeure avec l’assurance-vie, l’argent est bloqué jusqu’à votre retraite (il ne peut être débloqué avant qu’en cas de circonstances exceptionnelles comme l’achat de votre résidence principale ou un accident de la vie) et les versements que vous effectuerez sont déductibles des revenus imposables. Ainsi, vous pouvez placer sur votre PER jusqu’à 10% de vos revenus nets professionnels par an, dans la limite de 4 052 €. Si vous placez plus, ils ne seront pas déductibles. Ainsi, si vous cherchez à défiscaliser, le PER est l’un des placements idéals pour cela.

En résumé : quelles sont les formes de l’épargne pour gérer au mieux ses économies ?

Pour bien gérer la totalité de votre épargne financière (épargne liquide, épargne de projet et épargne de retraite), vous devez avoir un seul mot-clé en tête : la diversification. En effet, on a bien vu que ces trois types d’épargne ne se placent pas de la même manière. En résumé, nous vous conseillons donc de jongler entre les différents placements existants :

  1. Ouvrez un livret A (ou un livret jeune si vous avez moins de 26 ans) pour mettre votre épargne liquide à l’abri
  2. Ouvrez une assurance-vie pour placer votre épargne de projet, et si vous souhaitez déjà commencer à vous diversifier, vous pouvez investir dans une SCPI
  3. Pour votre épargne retraite, qui est donc sur un horizon de long terme, vous avez plusieurs possibilités : ouvrir un PEA pour investir dans la bourse, ou ouvrir un PER pour défiscaliser. Bien évidemment, rien ne vous empêche de faire les deux.