Placer son argent peut être un défi pour certains : limiter ses dépenses et accumuler une épargne ne suffit pas pour avoir une bonne santé financière ! Il est important de connaître les bonnes pratiques pour investir son argent.  Quels placements financiers choisir, quels pièges faut-il éviter, quels investissements sont les plus rémunérateurs… Le monde de l’investissement n’est pas simple : dans cet article, nous vous donnons des conseils et les solutions pour savoir où placer son argent en 2021, et enfin gérer au mieux votre patrimoine !

Bien gérer son épargne, c’est savoir où placer son argent

L’importance de savoir comment placer son argent

Après avoir épargné pendant plusieurs années ou encore après l’arrivée d’un héritage, il arrive que l’on dispose d’une certaine somme d’argent, sans savoir quoi en faire. Malheureusement, beaucoup d’épargnants font généralement l’une des deux erreurs suivantes :

  • En dépenser tout ou partie, faute d’avoir trouvé une meilleure utilité.
  • Placer l’intégralité à la banque sur un livret réglementé sans risque.

Dans le premier cas, l’erreur est de penser qu’il n’y a pas de meilleur moyen d’utiliser son argent. Malheureusement cette vision sacrifie le « moi » de demain au profit du « moi » d’aujourd’hui, alors qu’il existe de nombreux projets long terme à financier pour son avenir : atteindre l’indépendance financière le plus tôt possible, compléter sa future retraite, acquérir un bien immobilier, etc.

Dans le deuxième cas, l’erreur est de placer son argent sur un placement à très faible rendement (moins de 0,5%/an) alors que l’inflation (la montée générale des prix) augmente chaque année de 1% à 2%. Autrement dit, votre argent perd de la valeur avec le temps.

Le meilleur moyen d’utiliser son argent est de le mettre dans des placements qui offrent de bonnes perspectives de rendement. Et nul besoin d’atteindre des performances exceptionnelles : un pourcent de rendement supplémentaire aura de grandes conséquences sur le long terme. Si, au début, les plus-values peuvent sembler moindre, sur une longue période, la différence sur le patrimoine sera de plus en plus importante : d’où l’intérêt d’investir son argent.

Pour s’en rendre compte, voici un exemple de l’importance du rendement. Nous voyons ci-dessous un capital initial de 25 000€ avec une épargne mensuelle de 250€. Au bout de 30 ans, le capital sera de :

  • 125 k€ générant un taux de rendement du patrimoine de 0,5% (le taux du Livret A)
  • 255 k€ à un taux de 4% (ce qu’on peut attendre d’un patrimoine correctement diversifié)
  • 400 k€ à un taux de 6% (ce qu’on peut attendre d’un patrimoine bien optimisé et dynamique)
  • 640 k€ à un taux de 8% (dans le cas d’un patrimoine offensif)

Voici ce que cela donne sur un graphique :

patrimoine-financier-evolution

Vous remarquez que la courbe devient plus pentue avec les années (le patrimoine augmente plus rapidement) à mesure que le taux de rendement est élevé. Cela est dû au mécanisme des intérêts composés (appelé aussi effet boule de neige) : les intérêts de chaque période s’ajoutent au capital et porteront des intérêts à leur tour. Arrivé à la retraite, un patrimoine optimisé permettrait par exemple de se verser une rente pour augmenter son niveau de vie, à l’heure où les retraites sont de plus en plus dévalorisées. Voilà l’intérêt premier d’investir son argent en 2021.

Malheureusement, en France, « où placer son argent ? » est une question qui frôle le tabou et peu de gens s’y intéressent. Résultat : de trop nombreux épargnants disposent d’un patrimoine sous-optimisé, dormant sur des livrets par exemple.

Voici les trois erreurs les plus courantes chez les épargnants français :

  • Investir son argent uniquement dans des placements bancaires sans risque (Livret A, PEL, LDD etc.) : c’est la situation la plus répandue, l’ennui est que ces placements rapportent rarement plus que 0,5% de rendement. Or, compte tenu de l’inflation (1,5% sur l’année 2019), ce choix ne fait qu’appauvrir l’épargnant
  • Placer son épargne majoritairement en placements dynamiques (ce qui est plus rare) : l’espérance de rendement sera certes plus élevée, mais cela se traduit mécaniquement par un risque important qui peut mettre en péril l’épargnant, en cas de crise boursière par exemple
  • Placer son argent de manière trop importante dans des placements ne pouvant être débloqués facilement, par exemple l’immobilier : or, un patrimoine peu liquide réduit la liberté financière de son propriétaire

Ces erreurs sont courantes… Pourtant, une meilleure gestion, en tenant compte de son aversion au risque et du triangle de l’investissement, peut grandement améliorer les revenus d’un épargnant sur le long terme.

Exemple d’un patrimoine bien diversifié

Vous ne savez pas dans quoi investir ? Afin que vous ayez un exemple concret, voici ce que pourrait être le patrimoine bien diversifié d’une personne ayant un profil épargnant équilibré et souhaitant affiner ses investissements pour préparer sa retraite :

  • L’équivalent de 4 mois de salaire placé sur un livret d’épargne. Il s’agit d’un filet de sécurité pour couvrir les dépenses imprévues.
  • 50% dans un fonds euros opportuniste garanti en capital
  • 30% en assurance-vie principalement investie en unités de compte (trackers, OPCVM…)
  • 20% investis dans l’immobilier par le biais de SCPI ou du crowdfunding immobilier

Quelle rentabilité peut-on attendre de ce patrimoine ? La réponse dépend des placements qui auront été sélectionnés par l’épargnant. En effet, tous les placements ne valent pas ! Un bon fonds euros peut encore rapporter 2,5% de rentabilité en 2021, alors qu’un fonds médiocre ne dépasse par les 0,5%.

Nous avons sélectionné les meilleurs placements, que vous découvrirez en fin d’article. Dans le cadre de cet exemple, optons pour un livret d’épargne dans une banque en ligne comme Monabanq, un fonds euros Aviva Actif Garanti disponible au sein du contrat Evolution Vie (disponible chez assurancevie.com), une assurance-vie en gestion déléguée Profil de risques 6 chez Yomoni ou chez Nalo, nos Robos-Advisors préférés, ainsi que, pour compléter cette enveloppe et booster le rendement, une petite partie en crowdfunding immobilier chez Homunity, une plateforme sûre.

Voici la performance que ce portefeuille type pourrait avoir :

Placement
Rendement 2020
Information
1
Fonds euros - Aviva actif garanti
jusqu'à +2,8%
2
Assurance-vie Gestion Pilotée (P6)
+6,4%
3
Assurance-vie Gestion Pilotée éco-responsable (P10)
+21%
4
SCPI
+5%
5
Crowdfunding immobilier
+10%

En 2020, ce portefeuille correctement diversifié dans les meilleurs placements aurait rapporté plus de +6% à son propriétaire, malgré la crise sanitaire liée à la Covid-19, ce qui lui permettrait de constituer sereinement son épargne retraite.

Maintenant que nous avons parlé de la nécessité de bien investir son patrimoine, nous pouvons entrer dans le cœur du sujet. Voici un guide pour bien placer son argent :

3 conseils pour bien investir son argent

Dans cet article, nous tenterons de vous aider à allouer votre patrimoine de manière saine et responsable, tout en tenant compte de votre profil épargnant, de vos projets personnels et de vos investissements futurs. Pour bien placer votre argent, voici 3 conseils que vous devriez suivre :

  • Déterminez votre profil épargnant
  • Catégorisez votre patrimoine selon l’horizon de placement
  • Choisissez les meilleurs placements pour investir son argent de manière sereine

Voyons ces points plus en détail :

Déterminer son profil épargnant pour mieux investir son argent

L’allocation de votre épargne doit se faire en tenant compte de vos projets, vos ambitions et votre aversion aux risques. En effet, un père ou une mère de famille souhaitant financer les études de ses enfants ne doit pas placer son argent de la même manière qu’un jeune couple prévoyant d’investir dans l’immobilier ou qu’un senior préparant sa retraite et la transmission son patrimoine.

Réfléchissez à votre projet, puis établissez votre profil investisseur. L’idée est de savoir si vous êtes plutôt :

  • Défensif. Vous êtes averse au risque et préférez avoir un gain potentiel peu élevé en contrepartie d’une perte potentielle quasi-nulle.
  • Equilibré. Vous êtes prêt à prendre un peu plus de risque pour obtenir un meilleur rendement. Ainsi, si vous investissez par exemple 10 000€ sur 5 ans, vous seriez prêt à accepter une perte potentielle de 400€ pour un gain potentiel de 1 000€.
  • Dynamique. Vous êtes moins averse au risque que le profil équilibré. Dans le même exemple que précédemment, vous seriez prêt à accepter une perte potentielle de 2 000€ pour un gain potentiel de 5 000€.
  • Offensif. C’est le profil le plus agressif ! Typiquement, si votre investissement perd 10% de sa valeur en 3 mois, vous n’hésiterez pas à réinvestir pour profiter de cette opportunité de marché.

Il est important que vous vous posiez ces questions, car cela orientera la manière dont vous allez allouer votre capital.

Structurer son épargne selon l’horizon de placement

Rappelons que l’épargne est la partie de votre revenu qui n’est pas dépensée. Elle peut être catégorisée en 3 parties : horizon court terme (appelé épargne de précaution), moyen terme et long terme.

L’épargne de précaution

Cet somme mise de côté est une réserve de sécurité destinée à faire face aux dépenses imprévues (frais médicaux, accident de voiture, etc.), ce qui vous éviterait de contracter un crédit à la consommation ou de puiser dans vos placements long terme dont le déblocage peut être difficile et coûteux. Cette protection doit vous être constituée en priorité ! Une épargne de précaution équivalente à 3 – 6 mois de salaire nous parait convenable.

L’épargne de moyen terme

Elle est constituée en vue de financer un projet futur de moyen terme : acquisition d’un appartement, d’une voiture, etc. Son horizon de placement vous permet de l’investir dans des supports risqués à plus fort rendement. Les fonds doivent pouvoir être récupérés sans difficulté et sans frais le moment venu.

L’épargne long terme

Il s’agit d’épargner en vue de la retraite ou d’un placement sur le très longue durée (plus de 10 ans). Elle vous permet de miser sur des supports très dynamiques et/ou peu liquides à forte espérance de rendement. Rappelons en effet qu’un horizon de placement lointain améliore le rapport rendement/risque.

Toute la difficulté consiste à bien diviser votre argent dans ces 3 compartiments. Une fois que cela est fait, vous choisirez les placements adaptés à chaque compartiment.

 

Bien diversifier son argent dans divers placements

Une fois que vous aurez déterminé votre profil de risque et catégorisé votre épargne, il vous reste à placer votre argent dans les différents placements. Gardez à l’esprit que la règle d’or pour bien investir son patrimoine est la diversification des placements. De cette manière, vous ne serez pas dépendant d’une seule classe d’actifs.

Voici les placements sur lesquels vous pouvez investir votre argent :

  • Les livrets bancaires : Livret A, LDD, Super Livrets, etc. Ces supports monétaires ne rapportent presque rien, mais ont l’avantage d’être sans risque et disponibles à tout moment.
  • Les fonds euros: accessibles via des assurances-vie, ces actifs gérés par des assureurs garantissent le capital placé et offrent de meilleurs rendements que les livrets bancaires
  • Les titres d’entreprise: la performance des marchés actions sont parmi les plus élevés, en moyenne de 8% ; ils sont en revanche risqués et peuvent varier à la hausse comme à la baisse. Plutôt que de choisir d’acheter quelques titres, nous conseillons d’investir dans un panier d’actions (les ETF sont parfaits pour cela : en savoir plus avec notre guide sur le fonctionnement des ETF et des trackers).
  • La Pierre: l’immobilier est l’un des placements préférés des français. Elle peut être accessible par différents moyens, le plus simple étant les parts de SCPI. D’aucuns pensent que la Pierre est sans risque, mais ce n’est pas exact : le marché immobilier évolue et peut connaitre des phases de hausse et de baisse.
  • Les placements exotiques: ce sont des investissements dans des placements plus spéculatifs tels que l’or, les bijoux, les grands vins, les montres de luxe, les crypto-monnaies, etc. Leur part dans votre patrimoine devrait être limitée.

L’avantage de ces placements est qu’ils sont accessibles, relativement simples à comprendre et amplement suffisants pour dynamiser et diversifier le patrimoine de n’importe qui. Certes, il existe bien d’autres placements complexes (LMNP, Club Deal, FPS, FPCI) mais ces derniers sont surtout réservés à de très hauts patrimoines accompagnés par des experts (fiscalistes, experts-comptables) et à la recherche de solutions pour réduire leurs impôts.

assurance-vie-en-ligne-choisir

Où placer son argent pour qu’il rapporte

La meilleure manière d’investir son argent

À la question de savoir où placer son argent, il n’y a pas de réponse universelle : l’allocation idéale de l’épargne dépend de nombreux critères tels que les projets personnels, le profil de risque de l’épargnant, ses besoins de trésorerie liés à son train de vie, etc. Quoi qu’il en soit, ayez toujours en tête que :

  • Placer son argent sur une longue période dans des placements dynamiques est une stratégie payante
  • Une bonne allocation du patrimoine permet d’obtenir le meilleur rapport rendement / risque
  • Les placements grand public (assurance-vie, fonds euros, SCPI…) sont amplement suffisants pour la grande majorité des épargnants

Si la manière d’allouer son patrimoine est une décision personnelle, nous pouvons présenter des exemples de répartition en fonction du profil type :

Type d'épargneProfil PrudentProfil EquilibréProfil DynamiqueProfil Offensif
Epargne de précaution5 mois de salaire4 mois de salaire3 mois de salaire2 mois de salaire
Fonds euros60%50%25%15%
Actions20%30%40%50%
Immobilier20%20%30%30%
Spéculatif0%0%5%5%
Rendement 2019

6%

7%

8%

10%

Comment lire ce tableau ?

Pour un profil prudent, nous recommandons de placer cinq mois de salaire en épargne de précaution (dans un livret d’épargne par exemple). Le reste de votre épargne pourra être placé de la manière suivante : 60% dans un fonds euros, 20% dans des supports en action, 20% dans des supports immobilier (SCPI par exemple) et 0% dans des produits spéculatifs.

Compte tenu des rendements qu’ont pu générer les différents supports, un profil Prudent a pu générer 6% de rendement en 2019.

Hypothèses

Pour le calcul des rendements 2019, nous avons retenu les hypothèses suivantes :

  • Fonds euros : +2,5% de rendement en 2019, soit le taux qu’ont pu proposer de bons fonds comme Euro Allocation Long Terme ou Euro Swiss Life
  • Actions : +15,7% de rendement. Nous avons en effet choisis comme référence le rendement généré par le gérant Yomoni sur son profil dynamique 8 en 2019.
  • SCPI : +5% de rendement, ce qu’on peut attendre d’une bonne Pierre-Papier
  • Spéculatif : 0% de rendement. Nous préférons neutraliser la martingale de cette catégorie.

Comment j’ai placé mon argent ? Mon témoignage

J’aimerais maintenant vous présenter un cas concret : la manière dont je gère propre patrimoine. Je vais vous expliquer comment j’ai choisi d’allouer mes revenus, le rendement que cela a généré et les enseignements que j’en ai tirés. Ce témoignage sera mis à jour à chaque début d’année.

La gestion de mes avoirs a varié au gré de l’évolution de ma situation personnelle. À mes débuts dans la vie active, je disposais d’un capital de 5 000€ et d’un salaire de 2 fois le SMIC dont le tiers partait en loyer. J’avais alors un profil très prudent et plaçais ce que je pouvais dans des produits monétaires (livrets et fonds euros).

Aujourd’hui j’ai la trentaine, j’ai pu mettre de côté environ 75 000€, j’ai un crédit de 30 000€ et je gagne un bon salaire. Je ne suis pas propriétaire de ma résidence principale et ne souhaite pas le devenir avant encore quelques années. Je me suis marié récemment et nous sommes en train de fonder une famille, de ce fait je conserve une certaine aversion au risque.  Mon profil épargnant se situe selon moi entre Equilibré et Dynamique.

Je sais qu’épargner efficacement est crucial, j’effectue régulièrement des versements sur quelques supports. Aujourd’hui, voici comment j’ai investi mon argent :

Deux mois de salaire en livret bancaire

Cela me suffit amplement pour faire face aux dépenses courantes et aux imprévus. Même en cas de sérieux coup dur, cela me donne le temps de récupérer des liquidités depuis mes assurances-vie.

J’ai placé mon épargne de précaution dans un livret A à 0,5% chez BforBank.

30% en Fonds euros

J’ai ouvert l’assurance-vie Darjeeling pour accéder au fonds Euro SwissLife. J’apprécie ce support sans risque, notamment parce qu’il accorde systématiquement un bonus aux épargnants qui investissent en Unités de comptes. Plus la part en UC est importante et plus le bonus est élevé !

Je tiens tout de même à maintenir un minimum de sécurité, mon contrat est donc investie à 65% en fonds euros SwissLife et à 35% en UC peu risquée (monétaire euro court terme et obligations diversifiées). En 2019, tout cela m’a rapporté 2,6%.

20% en Assurance-vie Gestion Pilotée

Faire fructifier un tiers de mon patrimoine dans une assurance-vie à dominante Unités de compte me paraît acceptable. Mais pour investir convenablement en Bourse, il est primordial d’avoir de bonnes connaissances techniques, suivre l’actualité financière et économique de manière continue et finalement y consacrer beaucoup de temps.

Comme je ne souhaite pas y passer du temps, j’ai confié cette tâche à Yomoni, un gérant d’actif nouvelle génération que l’on appelle plus communément robo-advisor. Son objectif est de maximiser le rendement de mon contrat tout en respectant mon profil de risque (j’ai opté pour un profil 6). Pour cela, il place mon épargne dans divers titres financiers (actions, obligations, indices, etc.) et arbitre en temps réel en fonction des fluctuations du marché. Et tout ça pour à des tarifs imbattables : 1,6% de frais de gestion par an !

J’ai ouvert mon contrat en 2017 avec un investissement initial de 5 000€ en profil 6. J’effectue des versements automatiques et réguliers que je n’hésite pas à renforcer lorsqu’une baisse de marché me permet de profiter d’un point d’entrée favorable. Vous pouvez d’ailleurs le remarquer sur mon tableau de bord ci-dessous : en dépit du krach de mars 2020 qui a mis momentanément mon portefeuille dans le rouge, j’ai au contraire renforcé mon assurance-vie Yomoni pour bénéficier d’un excellent point d’entrée. J’ai réitéré cette stratégie la veille du deuxième confinement. Cela m’a permis de revenir en 3 mois à un bon niveau de rendement. Aujourd’hui, en quatre ans, ma performance est de 24% pour un profil 6, donc qui ne prend pas trop de risque.

yomoni performances

 

30% de trackers placées sur un PEA

Près d’un tiers de mon PEA est placé dans des trackers. Je détiens plusieurs lignes, mais j’investis essentiellement dans le tracker Amundi MSCI World. Cet ETF est intéressant car il contient les 1 600 plus grandes valeurs boursières de pays développés (États-Unis, Japon, Royaume-Uni, France…) et reproduit assez fidèlement la performance de l’économie mondiale qui n’a cessé de croître depuis des décennies. Bien que mon PEA ne comporte qu’une seule ligne, je bénéficie d’emblée d’une excellente diversification.

15% en parts de SCPI achetées à crédit

Même si je ne souhaite pas devenir propriétaire, je tiens à diversifier mes avoirs dans l’immobilier ! C’est pourquoi j’ai acquis 100 000€ de parts de SCPI à crédit, avec un apport qui représente environ 15% de mon patrimoine. Cet emprunt est remboursable sur 20 ans pour un taux de 1,6% hors assurance. L’intérêt de cet investissement par emprunt est que :

  • Les loyers versés par les SCPI remboursent le crédit, mon effort d’épargne est donc très réduit
  • Les taux d’intérêt de l’emprunt sont déductibles de l’impôt sur le revenu foncier

Les SCPI auxquelles j’ai investi rapportent en moyenne +5% de rendement.

5% dans le crowdfunding immobilier

Récemment, j’ai souhaité diversifier un peu plus mon épargne et je me suis lancé dans le crowdfunding immobilier via Homunity. J’ai ainsi investi environ 5% de mon patrimoine dans trois projets immobiliers, espérant en tirer entre 9 et 10% de rendement. Je sais que l’argent est bloqué au minimum pendant 2 ans, c’est pourquoi j’ai investi seulement une partie limitée de mon capital. Vous pouvez lire mon témoignage dans mon article dédié à mon expérience avec Homunity.

Ma situation financière en résumé
Je pense disposer d’un capital convenablement diversifié et dynamique, avec un risque maîtrisé. En 2020, mon patrimoine a généré au total environ +5% de rendement (hors fiscalité et crédit). Je compte continuer à faire fructifier mon argent de cette manière, en diversifiant de plus en plus dans l’investissement immobilier ses prochaines années.

Choisir les meilleurs placements 2021 pour son épargne 

Le livret bancaire : placement bancaire traditionnel

Pour votre épargne de précaution, qui n’a pas besoin d’être rentable, le livret bancaire est certainement le mieux adapté. Proposée par toutes les banques, un livret bancaire est sans risque, disponible en quelques heures (un simple virement suffit pour récupérer les fonds) et offre une rémunération garantie.

Il existe 2 livrets bancaires :

1/ Les livrets réglementés dont les conditions et le taux d’intérêt sont fixées par l’Etat, ils sont donc identiques dans toutes les banques. Ils sont néanmoins limités à un par personne et ne peuvent dépasser un certain plafond. Les principaux livrets sont le Livret A, le Livret de Développement Durable (LDD) et le Livret d’Epargne Populaire (LEP)

2/ Les livrets non réglementés, également appelés « Super Livrets » ne sont pas contrôlés par l’Etat, chaque banque peut donc proposer ses propres conditions et taux d’intérêt… et surtout ils ont des plafonds très élevés (généralement plusieurs centaines de milliers d’euros, quand un livret A ne peut pas dépasser 22 950€). Leur rémunération est globalement assez proche de celui du Livret A, mais les banques en ligne n’hésitent pas à proposer des taux bonus valables plusieurs mois et des offres de bienvenue, ce qui permet d’obtenir un rendement intéressant ! Notez toutefois que ces livrets sont soumis aux cotisations sociales et à l’impôt sur le revenu, ce qui impacte négativement leur rendement.

Nous avons réalisé un comparatif des meilleurs livrets bancaires, dont voici le résultat :

Taux d’intérêt
Offre promo
Information
1
+0,4%
jusqu'à 160€
2
+0,3%
-
3
+0,3%
80€ jusqu’au 30 septembre 2021

Le fonds euros, l’alternative au placement sans risque

Il s’agit d’un support d’investissement disponible uniquement par le biais d’une assurance-vie. Il est l’un des placements préférés des français du fait de ses nombreux avantages, parmi lesquels :

  • La garantie du capital : vous ne pouvez pas perdre l’argent investi. En revanche les performances peuvent changer d’une année sur l’autre
  • L’épargne peut être récupérée à tout moment. La disponibilité est quasi-immédiate chez la majorité d’entre eux.
  • Une fiscalité avantageuse que donne droit l’assurance-vie
  • Une rentabilité intéressante pour un placement sans-risque

Nous avons réalisé une étude sur la performance des fonds en euros en 2020, et avons constaté que les écarts entre les différentes performances sont très importants ! Ainsi, certains fonds ont réalisé moins de 1% de rendement quand d’autres proposent plus de 2,5%.

Nous avons comparé une cinquantaine de ces supports sans risque les avons classés selon leurs performances, les frais de gestions appliqués, la qualité de l’assureur et du contrat d’assurance-vie où ils peuvent être logés. Voici les 2 meilleurs de notre palmarès :

Les meilleurs contrats en Gestion libre

Fonds euro
Rendement 2020
Contrainte
Information
1
Aviva Actif Garanti
+1,41% à 2,82% (+7,61% à +9% sur 4 ans)

Aucune

jusqu'à 30 000€
2
Euro Allocation Long Terme
+2% (+10,5% sur 4 ans)
min. 25% en UC

L’assurance-vie en gestion libre, pour investir en unités de compte

L’assurance-vie est l’outil idéal pour se constituer une épargne en vue d’un projet pour un horizon moyen terme (entre 4 et 8 ans). Et pour cause : elle offre une grande flexibilité, profite d’une fiscalité avantageuse, et votre capital n’est pas bloqué : vous pouvez récupérer facilement vos fonds sans pénalité. Le capital versé sur votre contrat d’assurance-vie peut être placé sur 2 types de supports :

  • Des fonds euros que nous avons vus plus haut
  • Des unités de compte (UC) : ce sont des supports plus risqués, mais plus rentables. Il peut s’agir : d’actions (pour miser sur la croissance des entreprises), d’OPCVM (des fonds d’investissement spécialisés),  d’ETF (des paniers d’actions pour diversifier à moindre frais) ou même de SCPI (pour investir dans la pierre) etc.

Pour récupérer l’argent logé dans un contrat d’assurance-vie, vous pouvez simplement effectuer un rachat ou opter pour la sortie en rente, ce qui en fait un bon outil pour préparer sa retraite.

Il existe de très nombreuses assurances vie sur le marché. Nous vous recommandons de choisir un contrat :

  • Sans frais. Fuyez les assurances vie qui appliquent des frais d’entrée/sortie, de versement, d’arbitrage… Privilégiez pour cela les contrats 100% en ligne !
  • Qui donne accès à de nombreux UC diversifiés
  • Qui donne accès à des bons fonds euro performants

Selon nous, les 2 meilleures assurances-vie en gestion libre sont :

Assureur
Perf. Euros 2019
Points forts
Information
1
Spirica
+2.4%
Fonds Euros - 0 frais - UC diversifiés
2
Suravenir
+2.4%
Fonds Euros - 0 frais - 180 UC - aucune contrainte

L’assurance-vie en gestion sous mandat

Si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas gérer votre portefeuille, nous vous recommandons de le confier à un professionnel, comme une société de gestion d’actif. Des gérants comme Yomoni ou Nalo proposent de gérer votre portefeuille, en tenant compte de votre profil de risque. Ils se sont fait connaître pour leurs tarifs très bas (1,6%/an tout compris) et surtout pour leurs excellents résultats : jusqu’à +23,7 % depuis le lancement de Yomoni (environ 3 ans) sur le profil le plus dynamique !

Assureur
Perf. dynamique 2019
Points forts
Information
1
Suravenir
+15,7%
ETF - 0 frais - Performances
2
Generali
+19,1%
Gestion multi-projets - ETF - 0 frais - sécurisation progressive

Les SCPI

Les SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) permettent d’investir dans l’immobilier locatif et de recevoir un revenu régulier (loyers), sans avoir la contrainte liée à la gestion du quotidien (travaux, trouver des locataires, etc.). Les avantages que nous lui trouvons sont les suivants :

  • Leur ticket d’entrée est très abordable : une part de SCPI vaut généralement entre 100€ et 1 000€ ;
  • Elles réalisent de bons rendements, aux alentours de +4% et +6% ;
  • L’argent est versé régulièrement, en général tous les trimestres ce qui en fait un excellent complément de revenu pour la retraite ;
  • Elles permettent de diversifier son patrimoine dans l’immobilier locatif ;
  • Certaines peuvent réduire l’impôt : il s’agit des SCPI fiscales, investies dans des biens immobiliers éligibles aux dispositifs fiscaux (loi Pinel, loi Malraux, etc.)

Si les SCPI sont idéales pour de l’investissement à long terme, nous ne les recommandons pas pour du moyen et court terme… notamment parce qu’elles sont peu liquides. Il est possible d’attendre plusieurs mois avant de pouvoir revendre ses parts) et qu’elles appliquent des commissions lors de la souscription et la revente. Nous pensons que les SCPI sont un excellent placement pour du long terme.

Notre conseil : diversifiez votre portefeuille en investissant dans plusieurs SCPI ayant des orientations différentes. En effet, la plupart ont des spécialisations géographiques (France, Allemagne..) et thématiques (immobilier de bureaux, de commerce, de santé, etc.).

Nom SCPI
Rendement 2020
Frais de souscription
Information
1
SCPI Kyaneos Pierre
+6,1%
12,6%
2
Epargne Pierre
+5,36%
12%

Le crowdfunding immobilier : investir son argent à 8% – 10% de rendement

Investir dans un projet de construction immobilière de votre choix aux côtés d’un promoteur : le financement participatif immobilier est une excellente alternative pour investir dans la pierre tout en donnant du sens à son épargne.

Si vous n’êtes pas familier avec ce type de placement, nous vous invitons à consulter notre guide complet sur le crowdfunding immobilier. Rappelons en quelques mots que le financement participatif consiste, pour un promoteur, à faire appel au grand public pour le financement d’une construction immobilière. Des plateformes spécialisées mettent en relation des promoteurs et des particuliers qui, en plaçant de petits montants individuellement, peuvent lever collectivement des centaines de milliers d’euros.

Les rendements du crowdfunding immobilier sont très élevés : entre 8% et 10% de rendement annuel ! La contrepartie de cette rémunération attractive est que :

  • L’argent est bloqué pendant toute la durée de l’opération qui dure généralement entre 1 et 2 ans
  • Si le promoteur rencontre de graves difficultés (une faillite par exemple), les investisseurs peuvent avoir des difficultés à retrouver leur argent. Il est donc primordial de choisir un projet ayant toutes les chances d’aboutir.

Dans le guide complet évoqué plus haut, nous avons réalisé une étude comparative des plateformes de crowdfunding immobilier. Notre conclusion a été que la meilleure plateforme à ce jour est sans conteste Homunity. Créée en 2014 et filiale d’un grand groupe d’investissement français, Homunity est réputé pour la qualité de ses projets grâce à une sélection drastique qu’elle mène en amont: après un audit poussé et une validation par un comité d’experts indépendants, seuls 5% sont finalement proposés aux investisseurs. Par conséquent, sur près de 200 projets financés depuis sa création aucun n’a fait défaut. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre étude : avis Homunity.

 

encart publicitaire Homunity

Investir en bourse directement sur les marchés financiers

Investir dans les actions des sociétés cotées est un bon moyen pour doper son rendement. Le potentiel de gain financier est élevé car, en plus des dividendes que vous recevez régulièrement, la variation des cours peuvent vous faire réaliser de belles plus-values. En contrepartie, la Bourse est associée à un risque important et peut même vous faire perdre votre capital de départ. C’est pourquoi nous recommandons :

  • D’investir de l’argent que vous avez en “surplus” et dont la perte éventuelle n’impactera pas votre niveau de vie
  • De diversifier convenablement votre portefeuille financier, de manière à réduire le risque
  • Plus généralement, d’acquérir une bonne connaissance des marchés financiers et un minimum d’expérience avant de vous lancer

Pour accéder à la bourse, vous devez ouvrir un compte-titre ou un PEA chez un courtier. L’avantage du PEA est qu’il bénéficie d’un avantage fiscal à condition qu’il soit pas clôturé avant 8 ans et qu’il ne soit investit que dans des actions européennes.

Aujourd’hui, des courtiers en ligne proposent un accès à la Bourse à prix réduit. Pour découvrir les meilleurs d’entre eux, consultez nos comparatifs :

compte-titre-comparatif-miniature
meilleur-pea-comparatif-miniature

Dans ce Guide, nous passons au crible l’offre des courtiers réputés offrir les comptes-titres les plus intéressants. Découvrez notre classement !

Lien : Meilleurs comptes-titres.


Guide pratique sur les Plan Epargne en Actions : fonctionnement, conseils et comparatifs des courtiers qui proposent ce type d’enveloppe.

Lien : Meilleurs Plan Epargnes en Actions, PEA.


Dans ce comparatif nous nous attardons sur la qualité des courtiers, qu’ils proposent des CTO ou des PEA. Nous comparons leurs offres, qualité de service, tarifs…

Lien : Meilleurs courtiers en ligne.

Comment faire si je n’ai pas de connaissance en Bourse ?

Si vous n’avez pas de connaissance dans les marchés financiers et souhaitez tout de même dynamiser votre épargne en Bourse de manière active, il existe plusieurs solutions.

1/ Le trading social. Le principe est simple : il consiste à copier les arbitrages d’autres traders chevronnés. Un débutant peut ainsi reproduire automatiquement les performances d’un ou plusieurs traders professionnels de son choix.

2/ Les portefeuilles préalablement constitués. En effet l’une des difficultés dans l’investissement boursier est de constituer un portefeuille suffisamment diversifié et optimisé. Or il est possible d’investir directement dans des portefeuilles préalablement optimisés et diversifiés dans des dizaines / centaines d’actions.

Où trouver ces solutions ?

Pour le trading social nous vous recommandons eToro, l’un des premiers courtiers à s’être spécialisé dans ce domaine. Il est aujourd’hui devenu la référence dans ce domaine. Basée à Chypre, l’entreprise est d’ailleurs la seule de sa catégorie à être autorisé par l’AMF à officier en France. Concernant les portefeuilles préalablement constitués, la start-up

Mon Petit Placement fait ce qu’il y a de mieux dans ce domaine : elle propose 4 portefeuilles d’excellentes qualités composées de produits financiers ordinairement réservés aux investisseurs institutionnels (OPCVM gérés par Rothschild, JP Morgan, Lazard…).

Pour en savoir plus sur eToro et Mon Petit Placement, consultez leurs dossiers complets :

mon-petit-placement-image-principale-petite2

Les cryptomonnaies : un moyen de booster considérablement son rendement si l’on n’a pas froid aux yeux

Nous avons beaucoup hésité avant d’intégrer les cryptomonnaies à cet article. En effet, impossible de ne pas avoir entendu parler du Bitcoin et des autres cryptomonnaies comme l’Ethereun, tant leurs rendements ont été énormes. Pour le Bitcoin, +350% en un an, +5500% en 5 ans, et pour l’Ethereum, +891% en un an et +3200% en cinq ans… De quoi en attraper le tournis ! C’est pourquoi un nombre croissant d’épargnants investissent dans le Bitcoin et les cryptomonnaies pour dynamiser leurs patrimoines. Alors, est-ce que nous recommandons ces placements ? Aujourd’hui, oui, mais à quelques conditions :

  • Avoir auparavant déjà diversifié son patrimoine dans les placements présentés plus haut : en effet, il nous paraît plus important de sécuriser d’abord une partie de son patrimoine en fonds en euros, puis de diversifier en bourse avec les ETF, et pourquoi pas en immobilier avec les SCPI ou le crowdfunding ensuite. Les cryptomonnaies ne doivent pas être votre seul investissement : elles viennent en complément !
  • Pouvoir vous permettre de perdre cet argent : évidemment, ce n’est pas le but et ce n’est pas ce que nous souhaitons. Mais même si le risque est faible, il existe : les cryptomonnaies ne sont pas régulées, elles sont indépendantes, et si le risque de tout voir s’écrouler est très faible, il est là. Ainsi, nous recommandons de ne pas investir plus de 5%, éventuellement 10% si vous êtes connaisseur, dans les cryptomonnaies, et pouvoir vous passez de cet argent pendant plusieurs années en cas de soudaine baisse importante du marché. C’est à dire, si vous avez 50 000 euros de côté, la part investie en cryptomonnaie devrait être marginale, 2 500€ maximum.
  • Vous intéresser au milieu des cryptomonnaies avant d’investir : comme nous l’expliquons dans notre guide des crypto-monnaies, le monde des cryptos est très compliqué. Avant d’investir, il faut comprendre véritablement les concepts de blockchain et l’identité de chaque cryptomonnaie à laquelle vous vous intéressez. Elles ont chacun leurs projets propres ! Ainsi, il est indispensable de comprendre le protocole de la cryptomonnaie que vous choisissez, la viabilité de son projet (car les cryptomonnaie ne sont pas régulées, et il est encore possible de tout perdre si vous investissez dans une petite monnaie !) et pas seulement investir, car quelqu’un vous en a parlé vaguement…

Maintenant, si vous êtes déterminé à investir dans les cryptomonnaies, il va falloir élaborer une stratégie. Chez Jepargneenligne, nos rédacteurs ont investi de deux manières différentes :

Technique 1 : acheter régulièrement pour se placer sur le long terme

Notre premier rédacteur a investi via un Plan Epargne Bitcoin, chez StackinSat (vous pouvez découvrir ici notre avis sur le Plan Epargne Bitcoin). Ce Plan consiste à investir régulièrement la même somme sur le Bitcoin, par exemple 20€ par semaine, et ce, peu importe le prix du Bitcoin. L’avantage de StackinSat et de tout automatiser : vous n’avez rien à faire, les sommes arrivent directement sur votre portefeuille Crypto, et ce avec les frais parmi les plus bas du marché.

Cette technique d’achat vous convient si vous croyez en la force du Bitcoin sur le long terme, et pensez qu’il atteindra des sommes encore plus importantes sur le futur. Elle a également l’avantage de lisser le prix d’acquisition. Le Plan Epargne Bitcoin n’est pour l’instant disponible que pour le Bitcoin (comme son nom l’indique).

À noter que le Plan Epargne Bitcoin est disponibles aussi via d’autres courtiers crypto, mais nous apprécions StackinSat pour sa simplicité et ses frais très bas.

Le meilleur Plan Épargne Bitcoin

Technique 2 : prendre ses bénéfices dès qu’il y en a

La volatilité des cryptomonnaies peut en effrayer certains, qui ne souhaitent pas investir sur le long terme, mais voudraient tout de même profiter de la montée des cryptomonnaies. Pour cela, l’idéal serait d’investir pendant les baisses, et de vendre lors des hausses… Mais en pratique, c’est difficilement réalisable ! Tout le monde souhaite acheter au plus bas et vendre au plus haut, mais personne n’y arrive dans les faits.

Ainsi, notre deuxième rédactrice a acheté plusieurs cryptomonnaies parmi les plus connues (Bitcoin, Binance Coin, Ethereum) et a placé des ordres de vente pour prendre rapidement ses bénéfices et ne pas rester placée longtemps, afin de diminuer le risque de perte. Les cryptomonnaies ont ainsi toutes été vendues à 35% de bénéfices, sans pertes. Si vous vous y connaissez moins, les ordres limites peuvent être placés dès 15% de bénéfices : même si ce sont des petites sommes, ce sont toujours des gains de pris !

Nous ne disons pas que qu’avec ces deux techniques il n’y a pas de risque : il y en a toujours. Mais nous recommandons d’investir petit à petit pour lisser le risque, ou alors d’investir avec toujours des ordres limite (pour prendre ses bénéfices) ou des ordres stop (pour couper ses pertes).

Est-il judicieux d’investir son argent en temps de crise ?

Oui, car c’est dans ces moments que vous trouverez les meilleures opportunités. Comme le rappelle ce fameux dicton : « il faut acheter au son du canon et vendre au son du clairon », autrement il est conseillé d’acheter quand la situation semble défavorable et que les cours sont bas, et de vendre quand tout paraît favorable.

Rappelons en effet que les cycles économiques fluctuent à la hausse et à la baisse de manière régulière. Si les marchés font régulièrement face à des krachs (bulle internet en 2000, crise des subprimes de 2008, et plus récemment la crise sanitaire de la Covid 19) ils ont toujours fini par remonter.

En cas de crise la meilleure stratégie consiste à conserver ses placements pour que les éventuelles moins-values restent latentes, en attendant que la situation s’améliore. Et si vous le pouvez, ré-investissez dans des actifs qui semblent subir une sous-valorisation, par exemple des actions d’entreprises suffisamment solides pour traverser la crise sans difficulté, ou un bien immobilier dans une zone qui devrait conserver son dynamisme…

Conclusion : quelles sont les meilleurs placements en 2021 ?

Les meilleurs placements à choisir dépendent de nombreux facteurs : vos objectifs, vos horizons d’investissement, votre capacité d’épargne, votre situation personnelle… Il existe une multitude de produits d’épargnes et d’investissements, et certains sont reconnus pour faire partie des meilleurs placements où investir son argent.

Voici un tableau comparatif des meilleurs placements disponibles :

PlacementRendement 2020FraisRisque
Livret bancaire

0,5%

AucunAucun
Fonds euros

Entre 1% et 2%

0,6%/anAucun
Actions (via ETF)

Entre 5% et 12%

Faible
0,4%/an
Moyen à élevé
SCPI

Entre 3% et 5%

Elevés
10% à l'entrée
Moyen

Les cryptomonnaies ne sont pas intégrées dans ce tableau final, car leur rendement est extrêmement variable et dépend surtout du timming de l’achat-revente et de la résistance à la pression de l’épargnant (c’est à dire ne pas vendre même en cas de perte, avoir une capacité à réinvestir ou attendre plusieurs années avant de retirer ses gains…) Nous rappelons de n’investir qu’une très faible partie de son patrimoine dans le Bitcoin et les cryptomonnaies.

Questions fréquentes

✅ Quels sont les placements qui rapportent le plus ?

Sur l’année 2019, ce sont les actions d’entreprises qui ont le plus rapporté. Les performances des grands indices boursiers parlent d’eux-même : le CAC 40 à augmenté de +28%, le S&P 500 (l’indice basé sur les 500 plus grandes sociétés cotées américaines) s’est apprécié de +29% tout comme le MSCI World !

Pour profiter du marché action tout en maîtrisant le risque, nous vous recommandons d’ouvrir une assurance-vie pilotée par un professionnel de la gestion d’actif comme Yomoni.

✅ Quels sont les meilleurs placements en 2021 ?

Voici selon nous les meilleurs placements en terme de rapport rendement / risque :

  1. Les SCPI de rendement. Les meilleures pierres papiers réalisent entre 5 et 6% de rentabilité chaque année
  2. L’assurance-vie investie majoritairement investie en unité de comptes. La performance dépend de la performance des UC sélectionnées.
  3. Les fonds euros. Un bon fonds réalise aux alentours de 2,5% de performance

Il existe bien d’autres placements, ces 3 supports méritent être considéré en priorité.

✅ Quand vaut-il mieux placer de l’argent ?

Cela dépend du type de placement financier.

Pour alimenter un actif monétaire tel qu’un Livret d’épargne ou un fonds euros, vous pouvez le faire quand vous le souhaitez : théoriquement il n’y a de bon ou de mauvais moment.

En revanche, si vous investissez en action, le point capital est de maîtriser ses points d’entrée et de sortie. Dans l’idéal, il faut investir quand les marchés sont bas et retirer ses avoirs quand les marchés sont au plus haut.

Découvrez nos conseils pour bien investir en bourse.

✅ Où placer son argent quand on est jeune ?

Les étudiants et jeunes actifs n’ont en général pas beaucoup de moyens. Le peu qu’ils gagnent doivent constituer en priorité un matelas de sécurité équivalent à 6 mois de dépenses courantes (logement, nourriture, etc.). Pour cela, un livret A ou un livret Jeune est idéal car les sommes placées sont disponibles à tout moment ; l’inconvénient est qu’il ne rapporte pas grand chose : entre 0,5% et 0,75%

Une fois ce matelas constitué, il est recommandé d’ouvrir une assurance-vie investie en fonds euros. Ce placement est sans risque et permet d’obtenir des performances intéressants, de l’ordre de 2,5%. De plus, le contrat d’assurance-vie bénéficie d’un avantage fiscal d’autant plus fort qu’il est ancien. En ouvrir un le plus tôt possible est le mieux !

Dès que leurs patrimoines seront suffisamment conséquents, ils pourront les diversifier dans davantage de placements.N’oubliez pas votre épargne retraite : il faut y penser très tôt ! En effet, l’Etat risque de ne pas assurer les droits à la retraite de tout le monde… Pensez à faire des versements pour cet investissement primordial !

✅ Quelle est la meilleure banque pour les retraites ?

La meilleure banque pour un retraité doit pouvoir lui proposer des solutions dédiés au senior, tel que le plan épargne retraite (alias PER), mais également un réseau de conseiller bancaire physique qu’il pourra consulter en cas de besoin. Nous partons du principe que le retraité préférera payer plus cher les frais bancaires pour avoir un service d’assistance traditionnel. De ce fait, nous pensons que la meilleure banque pour les retraités est à ce jour HSBC.

✅ Quels sont les meilleurs placements pour défiscaliser ?

Si vous avez un gros pécule et que vous payez beaucoup d’impôts, plusieurs solutions existent :

  • le PER qui est intéressant surtout à partir d’un TMI supérieur à 30%. Il permet de défiscaliser jusqu’à 10% du revenu de son foyer tout en investissant dans une enveloppe semblable à l’assurance-vie. Nous apprécions beaucoup ce placement et avons écrit un guide complet sur le PER si ce placement pour intéresse.
  • La loi Pinel, qui a fait beaucoup parler d’elle. Elle permet de faire du locatif dans le neuf tout en bénéficiant d’une réduction d’impôt sur le revenu si l’investisseur s’engage à louer le logement nu en tant que résidence principale pour six ans minimum. Avant de se lancer dans la location, nous recommandons de faire très attention à la localisation du logement, pour être certain de trouver des locataires.
  • Le private equity, qui est moins connu, ne concerne que les personnes ayant un très gros capital et payant beaucoup d’impôts. Le private equity permet d’investir dans des sociétés non-côtés grace à des fonds d’investissements spécialisés, qui vont racheter des entreprises considérées comme rentables et innovantes dans le but de faire des plus-values et de payer moins d’impôts (car l’Etat encourage l’investissement dans les sociétés innovantes)… mais cela peut être assez risqué, il y a toujours un risque qu’une des sociétés fasse faillite. C’est pourquoi le private equity n’est conseillé que pour les personnes pouvant se permettre de prendre des risque pour diminuer leurs impôts.

✅ Quel est le meilleur placement d’argent ?

Nous préconisons les placements suivants : l’assurance-vie (avec fonds euros et unités de compte), le PEA pour investir en ETF, les SCPI et le crowdfunding immobilier.