Avant de pouvoir acheter des actions et investir en bourse, vous devez choisir un courtier et ouvrir votre compte-titres ou votre PEA. Mais entre une banque en ligne comme Boursorama, ou un courtier spécialisé comme eToro, qui choisir ? Découvrez notre comparatif complet des offres eToro et Boursorama : prix, places boursières accessibles, applications… nous passons tout en revue dans notre article !

Enveloppes fiscales
Ordre moyen
Information
1
PEA, Compte Titres
Variable, dès 0€/ordre

Note importante : ce courtier propose des CFD, des instruments risqués qu'il convient de bien connaitre (voire guide CFD). 75% des investisseurs particuliers perdent de l'argent avec ce fournisseur.

2
Compte Titres, PEA, PEA-PME
2,5€ environ/ordre

Boursorama et eToro : aperçu des deux courtiers en bourse

Entre eToro et Boursorama, vous ne savez pas lequel choisir ? Dans cet article, nous allons comparer ces deux offres, critère par critère, afin de vous aider à faire votre choix. Mais avant, voici une présentation des deux fintechs :

Qui est eToro ?

Né à Tel-Aviv en 2007, le broker eToro a été fondé par les frères Assia et David Ring, qui ont voulu rendre le trading accessible au grand public, et non plus seulement aux professionnels du secteur. Leur but : développer une plateforme de courtage ergonomique, intuitive, et facile à prendre en main. En quelques années, ils rencontrent le succès et s’implantent à l’international : ils sont présents en Europe, aux États-Unis, en Asie…

En 2010, eToro devient la première plateforme de trading social au monde. Le but : permettre à la communauté de s’entraider et de “copier” les stratégies des meilleurs investisseurs. Les débutants ont ainsi la possibilité de s’initier au trading en commençant par prenant les mêmes prises de position des investisseurs confirmés. En 2018, eToro réalise une levée record de 110 millions de dollars, lui permettant de poursuivre son développement international.

Qui est Boursorama Banque ?

Avant d’être la fintech que nous connaissons aujourd’hui, Boursorama Banque fut un site internet d’informations boursières, boursorama.com, présentant les cours de Bourse du monde entier en temps réel. Alors site de référence dans le milieu, il se fait racheter en 2002 par Fimatex, une filiale de Société Générale spécialisée dans le courtage en ligne. Né alors Fimatex-Boursorama, proposant une offre complète, mêlant informations financières, courtage et épargne en ligne.

Le broker entre en Bourse à l’année 2000, et cinq ans plus tard, la banque en ligne Boursorama Banque est lancée. Elle est l’une des pionnières, proposant de créer un compte courant et de recevoir une carte bancaire gratuite en plus d’effectuer des opérations de bourse. En 2014, Société Générale rachète Boursorama Banque, et son développement accélère encore. Depuis 2015, elle a triplé le nombre de ses clients, proposant maintenant tous les services d’une banque classique : crédit, assurance-vie…

Les deux courtiers en chiffres

 

Boursorama Banque

eToro

Catégorie Banque en ligne Courtier en ligne
Année de création 1998 2007
Filiale Société Générale Indépendant
Nombre de clients 2,1 millions 9 millions (dans le monde entier)
Marchés disponibles 9 Bourses Européennes :
Paris, Amsterdam, Bruxelles,
Francfort, Madrid, Milan,
Lisbonne, Londres, Zurich
Bourses Américaines :
NYSE et NASDAQ
10 Bourses Européennes : Paris, Francfort, Londres, Madrid, Milan, Zurich, Oslo, Stockholm, Helsinki, Amsterdam
Bourses Internationales :
NYSE, NASDAQ et Hong-Kong
Avis détaillé Avis Boursorama Banque Avis eToro
Avis détaillé Site de Boursorama Site eToro

Le compte-titres chez eToro et Boursorama

Le moyen le plus simple d’investir dans les marchés boursiers est d’ouvrir un compte-titres ordinaire, abrégé CTO. Celui-ci permet d’invertir dans les marchés du monde entier et sur tous les types de produits proposés par votre établissement. Détaillons les produits financiers disponibles chez eToro et Boursorama :

Les titres disponibles sur le compte-titre de Boursorama

Boursorama propose un grand nombre de place boursière, ainsi que des produits financiers variés qui permettront de diversifier ses placements.  Ainsi, vous pourrez trouver comme actifs financiers chez Boursorama :

  • Des actions
  • Des obligations
  • Des OPCVM et SICAV, négociés à 0% pour plus de 1 500 fonds des plus grandes sociétés de gestion
  • Des ETF
  • Des produits dérivés comme les warrants ou les turbos
  • Des FIP et FCPI pour aider à réduire l’impôt sur le revenu

Ces produits sont disponibles dans :

  • 9 bourses européennes (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Francfort, Madrid, Milan, Lisbonne, Londres, Zurich)
  • 2 Bourses Américaines (NYSE et NASDAQ)

Ces titres et produits sont tout à fait assez diversifiés pour des petits et moyens épargnants qui souhaitent investir dans des produits divers, comme des ETF et des OPCVM, en plus des actions classiques ; la diversification des actifs étant l’une des règles d’or de l’investissement.

Les produits disponibles sur le compte de eToro

Il faut savoir que eToro ne propose pas un compte-titres à proprement parler comme ses concurrents DEDIRO ou Bourse Direct, mais un compte eToro. Les démarches sont ainsi plus rapides, mais cela signifie aussi que vous ne possédez pas les titres vous-même. Dans la majorité des cas, vous n’achèterez pas les actions d’entreprises à proprement parlé, mais des CFD* (contrats sur la différence). Cela consiste à « parier » sur le cours d’un produit (crypto-monnaies, matières premières, ETF, indices…) : si celui-ci monte, eToro vous rembourse la différence. Au contraire, si elle descend, vous perdrez autant que le titre aura perdu. Les CFD permettent de nombreuses manoeuvres, mais sont très risqués et donc destinés aux connaisseurs. Vous pouvez également acheter des actions réelles, mais ce sera eToro qui les détiendra pour vous et vous reversera le dividende.

Ainsi, si le trading chez eToro est très simple et facile d’utilisation, de nombreux produits sont délicats à manier et peuvent faire perdre de grosses sommes. Voici le détail des actifs disponibles chez eToro :

  • etoro ou boursorama trading2 000 actions au comptant (ou en CFD)
  • 16 crypto-monnaies parmi les plus connues (CFD)
  • 31 matières premières (CFD)
  • 151 ETF (CFD)
  • 15 indices (CFD)
  • 49 paires de devises (CFD)

Ces produits sont disponibles dans :

  • 10 bourses européennes (Paris, Francfort, Londres, Madrid, Milan, Zurich, Oslo, Stockholm, Helsinki, Amsterdam)
  • 2 Bourses américaines (NYSE et NASDAQ)
  • Une bourse asiatique (Hong-Kong)

Nous constatons donc que eToro met à disposition de ses clients une très, très grande variété de produits via ces CFD. Une excellente manière de diversifier son portefeuille ! Mais attention, certains de ces produits sont plus risqués que d’autres, comme les cryptomonnaies qui, pour rappel, ne sont pas contrôlées par l’AMF.

Les spécificités du trading de CFD

Comme nous allons le voir, le trading sur CFD permet de nombreuses manœuvres grâce à des instruments financiers que nous allons vous détailler. Mais il peut aussi s’avérer risqué et faire perdre de grosses sommes, voir plus que le montant investi :

  • L’effet de levier: aussi appelé niveau de risque, l’effet de levier est un prêt temporaire accordé au trader par le courtier, sous la forme d’un coefficient multiplicateur. Ainsi, il vous permet de faire un trade plus important que votre mise. Par exemple, avec un effet de levier de 2 pour 1 000€ investis, c’est comme si vous aviez investi 2 000€. À chaque mouvement d’1%, vous gagnerez ou perdrez 20€, alors que sans effet de levier, cela aurait été 10€.
  • La vente à découvert: on appelle aussi cela « l’ouverture d’une position courte » qui consiste à parier sur la baisse. Ainsi, si le prix de l’instrument financier baisse, la valeur de la position courte augmentera. Par exemple, on investit à la baisse 1 000€ sur une valeur cotée à 100€. Si la valeur tombe à 50€ et que l’on ferme la position, on récupère 2 000€, donc 100% de bénéfices. À l’inverse, si la valeur continue à monter et que l’on clôture à 150€, on ne récupérera que 500€, soit la moitié de notre mise. Cette stratégie est risquée, car on peut perdre plus que la mise.
  • Acheter des fractions d’actions : les CFD ont l’avantage de ne pas restreindre l’achat au prix des actions. Ainsi, si une action est très élevée pour que vous puissiez acheter un titre, vous pouvez en acquérir une partie, ou même une fraction, avec un CFD. Par exemple, une action Google cote en ce moment aux environs de 1 700$, mais vous pouvez décider d’investir seulement 50 ou 100€ sur l’entreprise avec un CFD.

Ainsi, les CFD disponibles chez eToro offrent de grandes possibilités pour investir, mais ils ne sont conseillés qu’aux investisseurs avertis et expérimentés, qui sont conscients des risques. Nous conseillons aux épargnants qui ne sont pas spécialistes d’éviter l’utilisation d’instruments financiers complexes. Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre article consacré aux CFD (contrats sur la différence).

Les limites de l’effet de levier et des positions courtes

Si l’effet de levier peut offrir de belles opportunités aux investisseurs qui n’ont pas froid aux yeux et acceptent un niveau de risque très élevé, nous ne pouvons que recommander la prudence. En effet, cet instrument financier peut multiplier les gains… mais aussi les pertes. Et celles-ci peuvent dépasser le montant investi (dans la limite de la totalité fonds présents sur le compte eToro). Ainsi, l’Autorité européenne des marchés financiers (AEMF) a défini les montants d’effet de levier maximum :

  • x30 pour les principales paires de devises (telles que l’EUR/USD)
  • x20 pour les paires de devises secondaires (telles que l’EUR/NZD), l’or et les autres indices majeurs
  • x10 pour les matières premières autres que l’or et les indices boursiers secondaires
  • x5 pour les actions CFD et les ETF
  • x2 pour les crypto-monnaies

À savoir que les traders professionnels peuvent demander à échapper à ses limites sous certaines conditions, pour aller jusqu’à un effet de levier x400.

*75% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent en négociant des CFD. En savoir plus

Faut-il ouvrir son compte-titres chez eToro ou Boursorama ?

Boursorama et eToro ne proposent pas le même type de produit, qui ne s’adresse donc pas aux mêmes types d’épargnants :

  • eToro s’adresse selon nous aux investisseurs avertis souhaitant disposer d’une grande batterie d’instruments financiers avec les CFD, mais aussi à des produits plus risqués et potentiellement plus rémunérateurs comme les crypto-monnaies ou le Forex.
  • Le compte-titres Boursorama s’adresse aux épargnants plus prudents : en effet, en donnant accès à des actions, des ETF et des OPCVM et SICAV, Boursorama permet de diversifier convenablement son portefeuille d’actif sans se frotter aux produits les plus risqués.

eToro propose des CFD, des instruments risqués qu’il convient de bien connaitre (voire guide CFD). 75% des investisseurs particuliers perdent de l’argent avec ce fournisseur.

Ouvrir un PEA ou un compte-titre ?

Nous avons évoqué le compte-titre, idéal avoir accès à de nombreux produits financiers et aux actions d’entreprises du monde entier. Mais le PEA, ou Plan d’Épargne en Actions, présente, lui aussi, un avantage indéniable, celui d’offrir une fiscalité bien plus avantageuse, en contrepartie de devoir investir dans des actions européennes uniquement.

Ainsi, le PEA est idéal si vous souhaitez investir en Europe, et le compte-titre pour investir à l’étranger.

etoro boursorama

Le PEA chez Boursorama

Boursorama propose ainsi un PEA pour pouvoir bénéficier des avantages fiscaux au bout de cinq ans de détention.

  • Au bout de cinq ans, le PEA n’est plus soumis à la flat-tax de 30% comme peut l’être le compte-titres et le compte eToro car une exonération de l’impôt sur le revenu de 12,8% s’applique
  • L’imposition passe donc à 17,2% au titre des prélèvements sociaux.

En contrepartie, le nombre d’actions accessibles est limité aux actions européennes, et le montant de versement est limité à 150 000 euros (hors investissement des dividendes/plus-values). L’argent reste disponible à tout moment en cas de besoin, mais, un retrait effectué avant cinq ans peut entraîner la clôture du PEA s’il ne répond pas à certains critères. Ainsi, le PEA de Boursorama est idéal pour une stratégie d’investissement à long terme et en Europe.

La banque en ligne propose également l’ouverture d’un PEA-PME : la fiscalité est la même que le PEA, mais le plafond passe à 225 000 € et le nombre d’actions éligibles est plus réduit : il concerne en majorité des actions ou certificats d’investissement de sociétés et certificats coopératifs d’investissement.

Le PEA chez eToro existe-t-il ?

Comme nous l’avons vu précédemment, eToro ne propose pas de compte-titres à proprement parler… et pas de PEA ou de PEA-PME non-plus comme c’est le cas chez Boursorama ou Fortuneo. En effet, le principe d’eToro repose sur la simplicité : en s’inscrivant en ligne, le compte eToro peut être ouvert en quelques minutes. Celui-ci permet de souscrire en majorité à des CFD. Comme ce n’est pas un CTO, les actions au comptant sont détenues par eToro pour le compte de l’épargnant, qui lui reverse ensuite les dividendes.

Mais les CFD ne peuvent pas être acquis sur un PEA. eToro n’a donc aucun avantage à proposer ce type de compte, d’autant plus que les clients de ce courtier souhaitent généralement investir à l’étranger, sur les marchés américains, ce qui n’est pas possible avec un PEA.

Frais et tarifs de Boursorama et eToro

Investir en bourse n’est pas gratuit : le broker prend un pourcentage sur chaque ordre. Mais certains sont moins chers que d’autres ! Voici les différents frais appliqués par ordre chez Boursorama et eToro ainsi que les produits disponibles. Il faut savoir que les deux courtiers fonctionnent différemment pour ce qui est des tarifs : Boursorama propose quatre offres différentes avec chacune leurs propres frais, tandis que eToro applique les mêmes frais pour tous les clients, mais ils sont différents selon les produits (CFD, cryptomonnaies, devises…).

Les frais chez eToro

Sur les actions au comptant (et non les CFD sur actions), eToro a fait un bel effort en ne facturant aucuns frais sur les actions au comptant. Ainsi, acquérir par exemple une action Facebook réelle vous coûtera uniquement le prix de l’action, donc 280$ environ. Chez un courtier ordinaire, les frais annexes auraient été de 10 centimes à 2,5€. De plus, sur les actions au comptant, aucuns frais de roulement ne sont appliqués, donc vous pouvez la garder autant d’années que vous le souhaitez, elle ne vous coûtera rien. Ainsi, cet avantage est un excellent atout pour les débutants qui peuvent démarrer leurs premiers ordres simples sans payer de frais d’intermédiation. Mais si le broker peut se permettre des frais si bas, c’est parce qu’il compense autre part.

Ainsi, les CFD sont plus chers, puisque chaque position gardée plus de 24 heures est alors facturée, sur deux modèles :

  • Soit au jour le jour pour toute la durée jusqu’à la clôture
  • Soit via des spreads (l’écart entre le prix d’achat et de vente) qui dépendent des conditions de marchés (1 Pips équivaut à 0,0001)

Voici le détail des frais :

eToro

eToro

Actions au comptant

Gratuit

pour tous les pays
Frais sur les CFD actions et ETFPosition Achat 6,4% + Libor 1 mois

(soit environ 0,024%/jour)


Position vente 2,9% + Libor 1 mois

(soit environ 0,014%/jour)

Frais sur les indices

Indices européens :

0,3-1,25€/jour et /unité + spread : 150-300 Pips

Indices américains :

0,1-3,6€/jour et /unité + spread : 4-600 Pips

Indices asiatiques :

0,1-0,5€/jour et /unité + spread : 100-1200 Pips
Frais sur les devisesAux alentours de 0,000005€/jour et /unité
+ spread : 1 – 50 Pips selon les paires de devise
Frais sur les cryptomonnaies

Bitcoin :

3,4€/jour et /unité + spread : 0,75%

Ethereum

0,1€/jour et /unité + spread : 1,9%

Autres

0,01 – 0,2€/jour et /unité + spread : 0,75% – 3%
Frais sur les matières premières

Pétrole

0,01€/jour et /unité + spread : 5 Pips

Or

0,04 – 0,1€/jour et /unité + spread : 45 Pips

Autres matières premières

0,01 – 0,1€/jour et /unité + spread : 2 – 35 Pips

75% des investisseurs particuliers perdent de l’argent avec ce fournisseur.

Les frais chez Boursorama Banque

Boursorama fonctionne différemment, puisqu’elle propose quatre forfaits différents pour investir en bourse (trois pour le PEA où l’offre classique n’existe pas). Les tarifs varient d’un forfait à l’autre : pour faire un choix, il faudra donc comparer et estimer le type et le nombre d’ordres qui seront faits par mois.

Les frais sont différents pour le compte-titres et pour le PEA :

Pour le compte-titre :

  • Le profil Découverte, pour les investisseurs débutants. Il est avantageux pour des ordres de faible valeur, facturés 1,99€ jusqu’à 500€. Au-delà, la tarification est de 0,60% du montant total de l’ordre.
  • Le profil Classic, destiné aux investisseurs réguliers. Il est avantageux pour des ordres ne dépassent pas 3 500€. La transaction jusqu’à 1 000€ est facturé 5,50€, puis au-delà, 0,48% de l’ordre (avec un minimum de 8,95€). Si le client ne passe pas au moins un ordre par mois, 5,95€ sera facturé.
  • Le profil Trader, destiné aux personnes passant des ordres supérieurs à 3 500€. Les frais de courtage sont de 16,65€ la transaction jusqu’à 7 750€. Au-delà, ils sont de 22% du montant de l’ordre. Comme précédemment, au moins un ordre par mois est requis pour ne pas payer les 5,95€.
  • Le profil Ultimate Trader, pour les investisseurs professionnels. Les frais de courtage sont avantageux pour les gros montants. Ainsi, ils sont de 9,90€ pour les transactions jusqu’à 10 000€, et au-delà, 0,12% sur le montant total de l’ordre. Attention, 30 ordres par mois minimum sont nécessaires, sinon les frais d’abonnement s’élèveront à 119€ par mois.

Frais à l’étranger :

  • Bourses américaines : 0,12% sur le montant total de l’ordre, minimum 23,90€
  • Bourses européennes : 0,45% sur le montant total de l’ordre, minimum 32,90 €

Pour le Plan Épargne en Actions :

  • Le profil Découverte est un peu différent pour le CTO : les ordres de bourse sont facturés 0,50% du montant jusqu’à 398€ inclus, puis 1,99€ de 399€ à 500€ et 0,50% au-delà.
  • Le profil Trader facture 0,50% du montant de l’ordre jusqu’à 3 330€ inclus, puis 16,65€ la transaction entre 3 331€ et 7 750€, et enfin 0,22% de l’ordre au-delà. Il faut toujours passer au moins un ordre par mois pour ne pas payer 5,95€ de frais.
  • Le profil Ultimate Trader est également différent que celui pour le CTO : les frais sont de 0,50% de l’ordre jusqu’à 1 980€, puis de 9,90€ pour les transactions entre 1 891€ et 10 000€, et passent à 0,12% au-dessus de 10 000€. Attention, il est nécessaire de passer plus de 30 ordres par mois pour ne pas payer les frais d’abonnement à 119€ par mois.

Frais à l’étranger :

  • Bourses américaines : 0,12% sur le montant total de l’ordre, minimum 23,90€
  • Bourses européennes : 0,50% sur le montant total de l’ordre jusqu’à 6 580 €, au-delà de 6 580 € 0,45% sur le montant total de l’ordre

Comparatif des frais entre eToro et Boursorama 

eToro

eToro

boursorama

Boursorama

Frais classiques
Droits de garde

Gratuit

Gratuit

Frais d'inactivité10$/mois au bout de 12 mois

Aucun

Frais de retrait5$/retrait

Gratuit

Frais d'abonnement

Gratuit

Sauf pour les

CDF gardés plus de 24 heures

et les spreads

Gratuit

pour l’offre Découverte

Gratuit

pour l’offre Classic et l’offre Trader

si min. 1 ordre/mois

sinon 5,95€/mois


Gratuit

pour l’offre Ultimate
trader

si min. 30 ordres/mois

sinon 119€/mois

Tarification des ordres
Frais de courtage Euronext

Actions au comptant :

Gratuit


CFD actions et ETF :

Position Achat 6,4% + Libor 1 mois

(soit environ 0,024%/jour)


Position vente 2,9% + Libor 1 mois

(soit environ 0,014%/jour)



Indice CAC40

0,4-0,5€/jour et /unité + spread : 100 Pips
Offre Découverte CTO

1,99€/ordre

jusqu’à 500€

0,60%/ordre

au-delà de 500€

Offre Classic CTO

5,50€/ordre

jusqu’à 1 000€

0,48%/ordre

au-delà (min. 8,95€)

Offre Trader CTO

16,65€/ordre

jusqu’à 7 750€

0,22%/ordre

au-delà

Offre Ultimate Trader CTO

9,90€/ordre

jusqu’à 10 000€

0,12%/ordre

au-delà

(voir rubrique plus haut
pour les offres PEA)

Frais de courtage en Europe

Actions au comptant :

Gratuit


Indices européens :

0,3-1,25€/jour et /unité
+ spread : 150-300 Pips
Francfort, Milan, Londres, Madrid, Zurich :

0,45% (min. 32,90€)

pour compte-titre

0,50% jusqu’à 6 580€

0,45% au-delà

pour PEA
Frais de courtage autre

Actions au comptant :

Gratuit


Indices américains :

0,1-3,6€/jour et /unité
+ spread : 4-600 Pips

Indices asiatiques :

0,1-0,5€/jour et /unité + spread : 100-1200 Pips
États-Unis :

0,12%

(min. 23,90€)
Frais autres produits

Devises

Aux alentours de 0,000005€/jour et /unité
+ spread : 1 – 50 Pips selon les paires de devise

Crypto-monnaies :

Bitcoin
3,4€/jour et /unité
+ spread : 0,75%
Ethereum
0,1€/jour et /unité
+ spread : 1,9%
Autres
0,01 – 0,2€/jour et /unité
+ spread : 0,75% – 3%

Matières premières

Pétrole
0,01€/jour et /unité
+ spread : 5 Pips
Or
0,04 – 0,1€/jour et /unité
+ spread : 45 Pips
Autres matières premières
0,01 – 0,1€/jour et /unité
+ spread : 2 – 35 Pips

X

En savoir plus

En savoir plus

75% des investisseurs particuliers perdent de l'argent avec ce fournisseur.

Comparatif des plateformes : eToro ou Boursorama Banque ?

À l’ère où le trading se fait de notre téléphone à tout moment, un site internet et une application de trading claire et facile d’utilisation sont indispensables. Il est l’heure de décortiquer l’interface des applications et des sites internet de eToro et Boursorama Banque.

Le site internet et l’application mobile de Boursorama Banque

L’interface de trading de Boursorama Banque est très intuitive : en un seul coup d’œil, on peut avoir accès à tout son portefeuille. Le trading board permet de visualiser les positions et de passer des ordres rapidement. Le choix d’ordres de bourse est très large (au marché, à la limite, etc.) et les ordres tactiques sont aussi proposés (ordre triple, ordre séquentiel, ordre alternatif ou ordre suiveur).

En plus de cela, Boursorama banque met à disposition de ses clients ProReal Time, une plateforme de courtage professionnelle permettant de réaliser des analyses techniques en temps réel. Enfin, le site de Boursorama, référence dans le monde du trading français, permet de suivre les actualités de la bourse en direct et de bénéficier de conseils de la communauté via ses forums très actifs.

Le site internet et l’application de eToro

Le point fort de eToro est certainement que tout a été pensé pour être simple, intuitif et rapide. En effet, la plateforme, simple d’utilisation, fait l’unanimité chez ses clients. Son interface est très intuitive, ce qui fait que même les moins expérimentés peuvent la comprendre. De plus, eToro est un brocker spécialisé dans le trading social, qui bénéficie donc d’une solide communauté d’entraide. Ainsi, les nouveaux traders peuvent apprendre des plus expérimentés et copier leurs positions.

Faut-il choisir Boursorama ou eToro ? Notre verdict

Après cette longue étude des deux courtiers, nous avons conclu que Boursorama Banque et eToro s’adressent à des types d’épargnants différents.

Pour investir en Europe ou pour les débutants en bourse : Boursorama Banque

L’offre de Boursorama Banque s’adresse aux épargnants souhaitant ouvrir un PEA et profiter des réductions d’impôt : pour rappel, 17,2% sur les plus-values au lieu de 30%. Il est également possible d’ouvrir un compte-titre en même temps pour investir à l’étranger. Mais contrairement à l’offre de eToro, le nombre d’instruments financiers est limité, donc il n’est pas possible de perdre plus que le montant investi avec Boursorama Banque. De plus, les frais ne sont pas variables, comme ils peuvent l’être pour les spreads chez eToro.

Enfin, la banque en ligne est aussi idéale pour ceux qui souhaitent avoir au même endroit leur compte bancaire ainsi que leur compte-titres ou leur PEA.

Pour investir à l’étranger ou avec des instruments complexes : eToro

La plateforme eToro est, selon nous, destinée aux épargnants connaisseurs des marchés boursiers et souhaitant investir à l’international à moindres frais. En effet, la commission à 0% pour toutes les actions au comptant est alléchante (même s’il n’est plus le seul à le faire) Toutefois, ce n’est pas un broker pour tous : il propose de nombreux instruments financiers qui peuvent rapidement faire perdre de l’argent, sans compter qu’il facture des commissions pour chaque position gardée plus de 24 heures.

Avec son offre à 0% de commissions sur les actions au comptant, et avec son modèle de « trading social » consistant à recopier les stratégies des meilleurs traders, eToro souhaite aussi s’adresser aux débutants en bourse. Mais nous ne pouvons que leur recommander d’être prudents : un trader expérimenté peut aussi faire des erreurs. Copier la stratégie de quelqu’un, même si cela est formateur, ne diminue pas totalement les risques.

75% des investisseurs particuliers perdent de l’argent avec ce fournisseur.