Vous souhaitez commencer à investir sur les marchés boursiers en ouvrant un PEA ? Le PEA de Boursorama Banque est l’un des choix les plus simples à ce jour pour bénéficier d’une réduction d’impôt au bout de cinq ans tout en ayant accès à un grand nombre de marchés européens. Découvrez notre avis sur le PEA de Boursorama Banque.
80€ offerts pour l'ouverture d'un compte, jusqu'au 31 octobre 2021

Qui est Boursorama Banque ?

Boursorama Banque est la première banque en ligne de France, forte de plus de 2,1 millions de clients. Elle appartient depuis 2014 a la Société Générale, et s’est implantée dans de nombreux pays. Et la croissance de Boursorama n’est pas près de s’arrêter, puisqu’après avoir lancé son offre de cartes bancaires gratuites (Visa Classique, Visa Gold, Visa Ultim, etc.) et de compte courant sans frais, elle propose autant de services qu’une banque classique : prêts immobiliers, prêts à la consommation, assurance-vie gestion libre et gestion pilotée, offre de Bourse avec compte-titres, PEA et PEA-PME… La banque innove chaque jour pour rester « la banque que l’on a envie de recommander » comme le dit son slogan. Son offre de bourse concurrence celle des autres courtiers spécialisés.

Les avantages du PEA chez Boursorama

Avant de débuter cet article, quelques rappels nous paraissent nécessaires : il existe quatre moyens d’investir en bourse. Le premier est d’ouvrir un PEA (Plan d’Épargne en Actions) qui nous paraît le plus avantageux, le deuxième est d’acheter des actions via un compte-titres, le troisième et d’acquérir un PEA-PME, et, enfin, le dernier est d’investir via les Unités de Compte d’une assurance-vie.

Si le PEA est l’enveloppe la plus plébiscitée pour investir en bourse, c’est parce qu’elle offre un avantage fiscal plutôt important au bout de cinq années de détention.

Les avantages fiscaux du PEA

Tout l’intérêt du PEA réside dans la réduction d’impôt sur le revenu qu’il offre au bout de cinq années sans retrait. En effet, le Plan d’Épargne en actions est une excellente niche fiscale, car tant que l’argent reste sur le PEA, vous n’avez rien à déclarer, même si vous achetez et vendez des actions. C’est seulement si vous faites un retrait que les plus-values seront imposées.

  • Si vous faites un retrait avant cinq ans, les plus-values seront soumises au prélèvement forfaitaire unique (PFU ou flat tax) de 30% (comme pour le compte-titres)
  • Si vous faites un retrait après le cinquième anniversaire de votre PEA, vous serez exonéré d’impôt sur le revenu : il ne restera donc que 17,2% de taxes à payer au titre des prélèvements sociaux

Que se passe-t-il si on veut faire un retrait avant cinq ans ?

On dit que le PEA est « bloqué » pendant cinq ans, mais ce n’est pas totalement vrai. En effet, sa fiscalité devient attractive au bout de ces cinq années, mais vous pouvez retirer une partie ou la totalité des fonds, comme le rappelle le Service public, avant ces cinq années dans trois cas :

– Reprise ou création d’entreprise

– Licenciement, invalidité ou mise à la retraite anticipée du titulaire ou de son époux/épouse ou partenaire de Pacs

– Retrait du plan des titres de sociétés en liquidation

En dehors de ces cas, tout retrait de PEA entraîne la clôture de celui-ci.

Compte-titres et PEA : quelle différence ?

Les différences entre le compte-titres ordinaire (CTO) et le PEA sont non seulement d’ordre fiscales comme nous venons de le voir, mais concernent aussi les titres et les produits financiers auxquels l’épargnant va avoir accès. En effet, en contrepartie des avantages fiscaux, le PEA a quelques contraintes comme la limite d’investissement en Europe. Voici les différences majeures entre le PEA et le CTO :

Le compte-titres permet d’investir dans le monde entier, alors que le PEA se limite aux sociétés dont le siège social est implanté en Europe ou aux ETF a majorité de sociétés européennes

Le compte-titres permet d’acquérir des produits plus complexes (CFD, warrants, obligations, parts d’SCPI…) contrairement au PEA qui reste limité aux actions, aux certificats, aux fonds et Sicav, et aux ETF

Le compte-titres n’a pas de limite de fonds, alors que le PEA est limité à 150 000€ de dépôts et le PEA-PME à 225 000€

Il est plus simple de récupérer ses fonds dans les cinq premières années avec un CTO, mais comme rappelé précédemment, le PEA n’est pas complètent bloqué non plus

Le PEA permet de réinvestir directement les plus-values sans payer d’impôts à chaque vente, alors que dans le CTO, les dividendes et plus-values dont directement imposées dès qu’ils arrivent sur le compte de dépôt

Comme déjà dit, le PEA a un avantage fiscal contrairement au CTO qui est soumis au PFU de 30%

À notre avis, le compte-titres Boursorama est donc intéressant uniquement si l’on a atteint le plafond du PEA ou si l’on souhaite investir à l’étranger ou dans des produits complexes. Mais si l’épargnant prévoit de se cantonner aux titres européens, le PEA est la solution idéale (sachant qu’il existe des ETF qui contournent cette limitation européenne du PEA, notamment l’ETF Lyxor PEA Nasdaq -100).

L’offre du PEA Boursorama est-elle intéressante ?

Avant d’ouvrir votre PEA pour vous lancer dans le trading chez Boursorama, découvrez les tarifs, les profils clients ainsi que les places boursières disponibles chez la banque en ligne.

Les tarifs du PEA Boursorama

Le Plan d’Épargne en Actions de Boursorama se distingue par ses tarifs accessibles (vous pouvez également consulter notre comparatif des PEA), des frais adaptés au profil des épargnants (débutant, trader régulier ou expert correspondant respectivement aux profils Découverte, Trader et Ultimate Trader) mais surtout par l’absence de droits de garde.

Voici en détail les frais du PEA chez Boursorama Banque :

boursorama
Les profil PEA chez Boursorama
Profil Découverte

0,50%/ordre

jusqu’à 398€ inclus,

1,99€/ordre

de 399€ à 500€

0,60%/ordre

au-delà de 500€
Profil Trader

0,50%/ordre

jusqu’à 3 330€ inclus,

16,65€/ordre

entre 3 331€ et 7 750€

0,22%/ordre

au-delà de 7751€

5,95€/mois de frais, sauf si un ordre est passé/mois

Profil Untimate Trader

0,50%/ordre

jusqu’à 1 9 800€

9,90€/ordre

entre 1 891€ et 10 000€

0,12%/ordre

au-delà de 10 001€

119€/mois de frais, sauf si 30 ordres sont passés/mois

Frais de courtage en EuropeFrancfort, Milan, Londres, Madrid, Zurich :

0,50% jusqu’à 6 580€

0,45% au-delà

Frais de courtage aux États-Unis

0,12%/ordre

(min. 23,90€)
Frais classiques
Droits de garde

Gratuit

Frais d'inactivité

Aucun

Frais de retrait

Gratuit

En savoir plus

Les titres disponibles dans le PEA Boursorama

Le PEA de Boursorama banque donne accès à de nombreux titres d’entreprises cotées, ainsi que des ETF et également des fonds et SICAV. Vous pouvez investir dans neuf places boursières européennes :

  • Paris
  • Amsterdam
  • Bruxelles
  • Francfort
  • Madrid
  • Milan
  • Lisbonne
  • Londres
  • Zurich

Voici la liste détaillée des produits disponibles :

  • Des actions d’entreprises
  • Des fonds et SICAV (négociés à 0% pour plus de 1 500 fonds des plus grandes sociétés de gestion)
  • Des ETF (ou trakers)
  • Selon notre avis, le PEA de Boursorama propose suffisant de produits et de places boursières pour bien diversifier son portefeuille et limiter les risques.

Le PEA 18-25 de Boursorama Banque

Le PEA jeune est disponible depuis août 2019, et permet aux jeunes adultes entre 18 et 25 ans encore rattachés au foyer fiscal de leurs parents d’ouvrir un PEA pour commencer à se faire la main sur les marchés financiers. Ainsi, le PEA jeune a les mêmes avantages fiscaux que le PEA classique et permet d’acheter le même type d’actions. Seule différence : son plafond n’est pas de 150 000€ mais de 20 000€, amplement suffisant pour commencer à investir. Ces 20 000€ sont déduits du plafond du PEA de l’un des parents.

Lorsque le jeune adulte quitte le foyer fiscal de ses parents, le PEA jeune est transformé en PEA classique.

FAQ

Comment ouvrir un PEA ?

Pour ouvrir un PEA, il faut être résident français, majeur et non-rattaché au foyer fiscal de ses parents (dans ce cas, le PEA jeune 18-15 ans est idéal). Il ne faut pas déjà détenir un PEA, sauf s’il s’agit d’un PEA-PME. Ensuite, ouvrir un PEA chez Boursorama Banque est très simple : les démarches se font en ligne. Une fois que vous possédez un compte bancaire gratuit Boursorama, vous pouvez demander en ligne l’ouverture d’un PEA, fournir les pièces justificatives, et signer le contrat d’ouverture. Pour finaliser cette demande, il suffira de réaliser un premier versement de 80€.

Comment procéder au transfert de son PEA chez Boursorama Banque ?

Le transfert de PEA d’une autre banque chez Boursorama se fait facilement et rapidement grâce à un service de transfert de comptes d’instruments financiers 100% en ligne mis en place par de Boursorama, appelé « Mobilité Bourse ». Il permet de transférer vos titres et l’ancienneté fiscale de votre PEA facilement, tout en permettant de suivre en temps réel de l’état de votre demande. Le transfert peut être payant, selon les tarifs de votre autre banque, mais il arrive que Boursorama fasse des offres de remboursement des frais de transfert.

Quelle est la différence entre le PEA-PME et le PEA pour le trading ?

Le PEA et le PEA-PME sont tous les deux des enveloppes d’investissement en bourse très intéressantes fiscalement au bout de cinq ans. En effet, l’imposition passe à 17,2% au cinquième anniversaire du compte. Voici les différences entre les deux :

  • Le PEA permet d’investir dans les actions d’entreprises européennes, alors que le PEA-PME, comme son nom l’indique, est limité aux PME et ETI européennes, dans le but d’aider au financement des petites et moyennes entreprises.
  • Le plafond d’un PEA-PME est de 225 000€ et celui d’un PEA de 150 000€. Mais si le détenteur de ce portefeuille possède un PEA, les versements sur les deux plans cumulés ne peuvent pas dépasser 225 000 € (le plafond du PEA restant à 150 000€)