2019 est l’année de tous les records : nombre de transactions immobilières dans l’ancien, baisse des taux, production de crédits immobiliers ou encore investissement locatif. Alors que débute l’année 2020, voici quelques conseils pour réussir votre stratégie de défiscalisation.

Location nue, meublée ou touristique : jusqu’à 50 % d’abattement fiscal

Selon la surface du bien, sa situation géographique et les objectifs financiers, il est possible d’investir dans l’immobilier locatif en optant pour une location nue ou meublée. Si la location vide offre un taux de vacance inférieur, la location meublée permet de choisir entre le statut de LMP (loueur en meublé professionnel) ou celui de LMNP (loueur en meublé non professionnel) en fonction du montant des recettes annuelles. Et de bénéficier d’un abattement de 50 % sur les revenus fonciers.

Pour bénéficier de compléments de revenus ou se constituer un patrimoine, il est également possible de proposer une location touristique saisonnière. Attention toutefois, dans certaines villes, la réglementation s’est durcie.

Investir dans l’immobilier neuf grâce au Pinel et dans l’ancien avec le Denormandie

Pour défiscaliser en 2020, il est également possible de recourir à un dispositif tel que la loi Pinel pour un achat dans le neuf. Dans ce cas, le bien est loué comme résidence principale pendant 6, 9 ou 12 ans à des locataires remplissant les conditions de ressources. Il doit impérativement être situé en zones A Bis, A ou B1, c’est-à-dire à Paris, Lyon, Rennes, Nantes, Bordeaux ou encore Toulouse par exemple.

Quels sont les avantages d’un investissement Pinel ?

Pour un investissement dans l’ancien, les ménages et les investisseurs pourront compter sur la loi Denormandie, prorogée jusqu’à la fin de l’année 2022. Pour profiter d’une réduction d’impôt de 12, 18 ou 21 %, il faut faire l’acquisition d’un bien à rénover, situé dans un territoire éligible. Comme pour le Pinel, la période de location est de 6, 9 ou 12 ans. Vous pouvez poser également vos questions sur ce forum dédié à la loi pinel en 2020.

Pierre-papier, loi Malraux, quel placement privilégier en 2020 ?

De leur côté, les ménages fortement imposés préfèreront la loi Malraux à la loi Pinel. Le dispositif permet en effet de déduire 22 à 30 % du montant des travaux de restauration de l’impôt sur le revenu. Attention toutefois, le bien concerné doit être classé et les travaux sont limités à 100 000 euros par an pendant 4 ans.

Qu’importe le dispositif choisi, il est également possible de trouver des SCPI (sociétés civiles de placement immobilier) spécialisées ou non, qui permettent de réaliser un investissement locatif avec une rentabilité de 4 % en moyenne, ce sans les soucis liés à la gestion locative.

 

Source : source : le figaro