Investir dans l’immobilier n’implique pas forcément de devenir propriétaire. Les investisseurs peuvent envisager la mise en place de deux solutions alternatives : l’achat de parts de SCPI ou le crowdfunding immobilier. Laquelle des deux faut-il privilégier ?

Selon un sondage OpinionWay publié en janvier 2017, l’immobilier constitue le placement privilégié par près de 60 % des personnes interrogées. Plus précisément, 34 % des sondés pensent à l’achat immobilier, 18 % à l’ouverture d’un PEL et seulement 8 % à l’investissement dans des parts de SCPI. Le crowdfunding immobilier est plus récent et représente un autre moyen d’investir dans la pierre. Quelles sont les différences entre ces deux placements ?

Crowdfunding immobilier : une rentabilité attractive mais des risques à considérer

Le crowdfunding immobilier est très différent des SCPI, car contrairement à ces derniers vous ne devenez pas propriétaire d’un logement qui vous fera percevoir des loyers. En effet, le but est plutôt de financer le projet d’un promoteur immobilier (construction d’un immeuble, sortie de terre de résidences…) qui sera ensuite vendu une fois les travaux achevés. C’est lors de la vente que vous serez remboursé, avec des intérêts !

Les rendements des placements en crowdfunding immobilier sont plutôt élevés : aux alentours de 10% brut par an selon les projets. Mais derrière ces revenus attractifs se cache une réalité à ne pas oublier : il s’agit d’un investissement risqué. En effet, le taux de rendement est indicatif et ne vous sera versé que si le programme immobilier se déroule comme prévu, de la construction jusqu’à la vente. Malheureusement comme dans tout projet, il peut y avoir des imprévus : des retards dans les travaux, un changement de réglementation, des logements qui n’arrivent pas à se vendre… Et vous risquez de perdre tout ou partie de votre capital investi en cas de non-aboutissement du projet ! Le risque est d’autant plus grand qu’il n’est pas possible de sortir du projet ou de revendre ses parts avant son terme !

SCPI : un investissement immobilier avec un apport limité

Une SCPI est un organisme dont l’objet est d’acquérir et de gérer un patrimoine immobilier locatif (bureaux, commerces, habitation…). En investissant dans une SCPI, vous achetez en réalité une part de ce patrimoine et recevez en retour les gains qu’il génère (loyers, plus-values de cession, etc.). La SCPI est géré par une société de gestion spécialisée qui perçoit des commissions en contrepartie.

Le rendement des SCPI varie généralement entre 4 et 5% par an, mais certaines peuvent être bien plus rentables ! L’avantage des SCPI est que vous investissez dans un patrimoine immobilier diversifié et vous obtenez des revenus réguliers issus des loyers. De plus, les parts de SCPI sont généralement liquides, c’est-à-dire qu’il est possible de les revendre.

Lequel de ces deux placements choisir en 2018 ?

Vous l’aurez compris : le crowdfunding immobilier et les SCPI sont des placements immobiliers très différents.

Les SCPI proposent certes des rendements moins élevés que le crowdfunding immobilier, mais ont l’avantage d’être moins risqué et de procurer un revenu régulier. De plus, vous pouvez vendre vos parts à tout moment ! Nous recommandons ce placement pour ceux qui veulent diversifier et dynamiser leur épargne en investissant dans l’immobilier.

Le crowdfunding propose des rendements certes très attractifs, mais est bien plus risqué car vous dépendez d’un seul projet immobilier dont le taux de succès n’est jamais égal à 100%. Vous devez être très vigilant dans le choix des projets, et ne devriez pas investir des montants trop importants. Selon nous, ce placement convient d’avantage aux personnes qui souhaitent donner du sens à leur épargne et qui sont conscientes du risque auquel elles s’exposent.