Yomoni continue son développement et ne semble pas s’arrêter en si bon chemin ! Près d’un an après sa commercialisation, la fintech a convaincu le grand public grâce à ses premiers résultats encourageants. Face à ce succès, elle est bien décidée à renforcer son offre grâce à sa deuxième levée de fond réalisée avec succès.

Après une première année timide, Yomoni décolle

Les robo-advisors, ces fintechs qui révolutionnent la gestion de l’épargne, commencent enfin à décoller ! En effet, un nombre croissant de particuliers se laissent tenter par ces nouveaux conseillers 2.0 qui promettent de maximiser le rendement de vos placements. Il faut dire qu’avec les premiers rendements attractifs, des offres différentes et adaptées à de nombreux usages, ces fintechs ont de quoi séduire !

Commercialisé en septembre 2015, Yomoni est un robo-advisor qui propose une offre de gestion déléguée (vous lui confiez la gestion de votre épargne). En un an, il a su convaincre en publiant de solides performances ! Ainsi, sur l’année 2016 :

  • Les épargnants ont gagné entre +2,3% et +7,1% selon le profil choisis
  • 97% des mandats gérés en assurance-vie avaient une performance positive (au 31 décembre 2016)
  • Le TRI moyen était de 8,5% net de tout frais

Voici les performances par profil sur l’année 2016 :

performance yomoni

A ce jour, la fintech a su convaincre près de 2 000 clients pour une collecte totale de 12 millions d’euros ! Environ 45% de ce montant a été collecté au dernier trimestre 2016, c’est-à-dire juste après la publication des premières performances. Et ce n’est pas pour rien que son offre fait déjà partie des meilleurs contrats d’assurance-vie de la place !

La fintech a par ailleurs reçu en janvier 2017 le prix du meilleur gérant dans la catégorie « fonds équilibrés » aux Emerging Manager Days, un évènement dédié aux startups et jeunes sociétés de gestion entrepreneuriales !

« Un nouveau client sur trois nous rejoint sur la recommandation d’un client existant, ce qui est très encourageant pour nous ! »

Sébastien d'Ornano

Président de Yomoni

Jusqu’au 31 mars profitez de 50€ à 200€ offerts (selon votre versement) pour l’ouverture d’un compte

Une levée de fond pour atteindre d’ambitieux objectifs

Fort de ces résultats encourageants, Yomoni est bien décidé à consolider sa place de leader et renforcer son offre. C’est pourquoi elle a procédé à une deuxième levée de fond, d’une valeur de 5 millions d’euros, principalement souscrite par ses actionnaires historiques le Crédit Mutuel Arkéa et Iéna Venture. Le management a également participé, afin de « garder leur indépendance et rester significativement présents dans les décisions prises » nous explique le président Sébastien d’Ornano.

Cette levée de 5 millions d’euros devrait permettre à la start-up de se lancer dans de grands chantiers pour renforcer son offre, parmi lesquels :

  • Améliorer la disponibilité et la réactivité du service client en passant de 3 à 5 conseillers;
  • Proposer de nouvelles fonctionnalités. Yomoni étudie notamment les applications qu’elle pourrait tirer de la nouvelle directive européenne DSP2 qui permet aux fintechs d’accéder aux informations des comptes bancaires (avec l’assentiment du client) ;
  • Accéder à de nouveaux supports d’investissement comme les ETF Smart Beta (des ETF qui reposent sur des indices construits différemment des indices standards) ;
  • Perfectionner l’interface digitale, en particulier sur smartphone.

Après le renforcement de son offre, et si les bonnes performances se maintiennent dans le temps, Yomoni peut espérer atteindre les ambitieux objectifs qu’il s’est fixé :

  • Atteindre 200 millions d’euros gérés d’ici 2019, ce qui lui permettrai d’être à l’équilibre ;
  • Devenir un leader européen en proposant son offre à l’international, notamment en Belgique, Suisse et Italie ;
  • Lancer une offre assurance-vie enfants pour permettre aux parents de constituer une épargne au nom de leur progéniture.